Blacksad, tome 4 : L'enfer, le silenceAnnée de sortie : 2010

Auteur : DIAZ CANALES Juan / GUARNIDO Juanjo
Editeur : Dargaud



Album cartonné/56 pages couleurs

Date de parution : 17 septembre 2010

Isbn : 9782205063134

Au cœur de la Nouvelle-Orleans, le privé Blacksad se voit confier une nouvelle mission par le producteur Faust. Celui-ci recherche son pianiste le plus talentueux, un certain Sebastian, accro aux drogues et disparu depuis plus d’une semaine malgré l’imminente arrivée au terme de sa grossesse de sa fiancée. La mort de Sebastian serait une catastrophe pour le business du jazz mais Faust semble avoir d’autres intérêts, plus obscurs, dans l’histoire. Blacksad accepte le boulot flairant, une fois de plus, l’affaire louche.



Avec ses illustrations toujours aussi somptueuses, ce quatrième opus de la série Blacksad remplit toutes ses promesses. Le scénario de Canales tient l’album de bout en bout, mêlant action, hommage aux romans et films noirs des fifties, sentiments humains louables ou non, trahison… Le spectre de la mort plane sur l’aventure et Blacksad fait une nouvelle fois les frais de l’enquête glauque dans laquelle il s’implique en manquant de passer de vie à trépas. Comme le dit l’un des personnages « heureusement que les chats ont neuf vies ».



Quant au dessin de Guarnido, il ne nous déçoit pas une seule seconde. Les sentiments qui s’impriment sur les visages animaux de ses personnages sont indéniablement sublimes. Le mouvement de nouveau très présent dans les cases, s’exprime toujours particulièrement bien à l’occasion des combat. L’ambiance du carnaval et son opposition avec la dureté de l’époque dans cette ville aux multiples travers (ex : les WC pour noirs et WC pour blancs) nous rappellent l’Histoire pas rose de la ville. Ces contrastes graphiques permettent de mettre en relief une nouvelle enquête particulièrement prenante du chat détective.



Un excellent album qui rend justice à l’attente des fans.

Tiphaine