Réalisateur : CARNIMEO Giuliano
Distribution : Artus Films

ATTENTION la bande annonce vous montre tous les événements clés du film, nous vous déconseillons de la visionner avant de voir Quand les colts fument... on l'appelle cimetière. : http://www.dailymotion.com/video/x1aew60_quand-les-colts-fument-on-l-appelle-cimetiere-trailer_shortfilms


Sortie : 4 MARS 2014

http://www.artusfilms.com/quand-les-colts-fument-on-lappelle-cimetiere

Un classique du western européen avec :
-Gianni Garko («Le temps des vautours », « Sartana », « Django ne prie pas »)
-William Berger (Sartana, Keoma, Les nuits de l’épouvante)
- Un film de Giuliano Carnimeo (Quand les colts fument, on l’appelle Cimetière ; Django arrive, préparez vos cercueils, Le fossoyeur)
Suppléments
-Viva Camposanto !, par Curd Ridel
-Une balle pour Camposanto, entretiens avec Giuliano Carnimeo et Gianni Garko
-Diaporama d’affiches et photos
-Bandes-annonces de la collection Western

Italie – 1971
Un film de Giuliano Carnimeo – Avec Gianni Garko, William Berger, Chris Chittell, John Fordyce…
Scénario Enzo Barboni - Musique Bruno Nicolai – Photographie Stelvio Massi – Décors Giacomo Calo Carducci– Montage Ornella Micheli

Durée: 88 minutes
Versions: français, italien
Sous titres: français
Format Cinémascope 2.35 original respecté
16/9ème compatible 4/3
Couleur

Ce western italien est à mi chemin entre les classiques américains et les humoristiques italiens. Vous retrouvez deux frères, qui débarquent fraichement de l'Est des Etats Unis. A peine arrivés sur les terres exploitées par leur père, ils vont être confrontés à la violence de l'Ouest. Rien de mieux pour cela qu'une bonne bagare générale dans un saloon. Une fois rentrés chez eux, ils vont faire la triste découverte du racket dont est vicime leur père. Malgré leur incompétence à tenir à colts, les deux frères décident de se révolter contre la bande de hors la loi. Ils seront aidés par un mystérieux étranger. Mais cette aide providentielle sera-t-elle suffisante face à la sauvagerie de l'Ouest?



Si l'affiche laisse à penser qu'il existe une confrontation entre deux hommes (Duke interprété par William Berger et L'étranger interprété par Gianni Garko ), Quand les colts fument... on l'appelle cimetière. est avant tout une lutte pour l'honneur. Les deux frèrent McIntire connaissent les bonnes manières et ne comprennent pas que la loi du plus fort puisse encore s'exercer. Pour autant, ils sont tout à fait disposés à s'adapter, pour à leur tour, faire respecter leur loi et ne plus être ennuyés par les bandits.
Les relations d'entre aide qui se nouent entre ces deux frères et leurs employés mexicains, dans un premier temps, puis dans un second temps avec L'étranger, un as de la gachette, qui va devenir leur profresseur, sont intéressantes. Entre complicité et respect, les liens se tissent. Sans parler de franche amitié ou de camaraderie, il y a une sorte de respect pudique. Tout est dit à demi-mot, un geste, un regard suffisent.
De là à s'imaginer d'autres choses... La scène dans la rivière est pour le moins surprenante, avec des coups d'oeil appuyés de la part de l'Etranger sur les deux frères McIntire, mais passons, l'intéret du film n'est pas là.

Ce qui va vous rester en mémoire, c'est le travail sur les prises de vues. Le but est toujours de vous mettre le plus près possible de l'action. Les changements d'angle de caméra sont toujours effectués dans un but précis, vous impliquer dans l'histoire. Les gros plans, travelings, passages caméra à l'épaule ou en vision à la première personne, tout est soigneusement étudié. Le résultat est très bon. Lorsque l'action bat son plein, vous y êtes aussi. Et lorsqu'il ne se passe grand chose, les prises de vues donnent tout de même du rythme à la narration.
Pour le jeu des acteurs, il faut reconnaître que tous s'en sortent avec les honneurs, premiers comme seconds rôles. Si les plus connus sont William Berger (143 roles), Gianni Garko (103 roles), Chris Chittell (qui tourne encore pour la série Emmerdale Farm), les autres sont à la hauteur. Entre le sérieux et le classicisme pour Gianni Garko, et la dureté mélangée à l'humour pour William Berger, vous retrouvez la naiveté des frères Mc Intire et la gentillesse presque bête des deux employés (Pedro et Sancho). Chaque personnage, très marqué, sans tomber dans la caricature se revèle attachant.


Nous nous attendions à un film plutôt grotesque. Force est de constater que nous nous sommes trompés. Quand les colts fument... on l'appelle cimetière. est un bon western italien. Rempli de talent à tous les niveaux.

Nous vous recommandons son visionnage, ce qui vous donnera à n'en pas douter envie d'aller découvrir les autres films proposés par Artus Films dans cette collection (Westerns européens).
http://www.artusfilms.com

Xavier