OuijaAnnée de sortie : 2015

Réalisateur : WHITE Stiles
Distribution : Universal Picture International



Sortie en France : 29 avril 2015
Durée : 90min

Interdit au moins de 12ans

Depuis quelque temps Debbie se comporte bizarrement avec ses proches. Alors qu’elle refuse de participer à une soirée avec sa meilleure amie et reste seule dans sa grande maison vide, elle se suicide après avoir tenté de bruler une planche de Ouija. Laine (Olivia Cooke), son amie, ne veut pas admettre les faits et se souvient de leur jeu d’enfance avec la planche et des dernières paroles de Debbie à son propose. Elle convainc alors sa sœur et trois amis de participer à une séance de jeu pour dire au revoir à l’esprit de la disparue. Mais est-ce bien elle qui apparaît et communique par l’intermédiaire de la planche de ouija avec les adolescents ?

Film d’horreur classique autour de l’intervention de méchants spectres appartenant à l’histoire oubliée d’une grande maison de la banlieue chic américaine, Ouija ne se montre pas vraiment à la hauteur.
Aucun acteur ne sort du lot. On est même carrément dans le cliché avec certains personnages comme la sœur de l’héroïne (Ana Coto). Notons aussi la non consistance absolue des protagonistes masculins. Il en résulte une certaine difficulté à s’affliger sur le sort des victimes ou à développer une quelconque empathie.
De côté des émotions, c’est à peine si l’on sursaute trois fois (enfin pour ceux que cela touchera).
L’intrigue s’avère faible, car vue un millier de fois dans ce genre de film (enquête bancale, fausse piste immédiatement identifiable et résolution prévisible).

Franchement, même sur petit écran ou lors d’une soirée dédiée à la thématique horrifique, il vous faudra proscrire ce film sans intérêt pour le genre.

Tiphaine