StardustAnnée de sortie : 2007

Réalisateur : Matthew VAUGHN





Ayant lu le roman du maître Neil Gaiman, et l’ayant malheureusement moins apprécié que l’excellent « Neverwhere », je ne me suis pas précipitée sur cette adaptation cinématographique. Passionnée par les films de féerie médiévale, et alléchée par un casting hors norme, je me suis néanmoins décidée à aller jeter un œil sur ce film dont je n’attendais pas grand-chose.

Et là, la surprise était au rendez-vous ! Stardust va forcément devenir un classique, dans la lignée de « Ladyhawke », « Willow », et du moins bon « Legend ». Tous les ingrédients sont réunis pour faire passer un bon moment à tous les spectateurs : les amateurs du genre qui auront droit à des péripéties virevoltantes teintées d’une bonne dose d’humour et les enfants qui verront un bien joli conte de fée, respectant fidèlement toutes les règles établies de ce type d’aventure.

Les décors sont somptueux, tournés dans une Islande sauvage qui n’est pas sans rappeler la quête de certains hobbits… Les intérieurs sont particulièrement soignés, de même que les magnifiques costumes et les effets spéciaux. Ce qui est fort méritant puisque ce film a un petit budget en comparaison des dernières productions en matière d’héroïc fantasy, de fantastique ou de magicien avec une cicatrice sur le front…

Le film bénéficie en outre d’un casting de rêve : Michelle Pfeiffer renoue avec un personnage fort et se fait manifestement plaisir en jouant les méchantes, Robert de Niro bénéficie d’un rôle déjanté à souhait où il passe par de nombreuses gammes de son jeu, Rupert Everett et Peter O’Toole font des apparitions avec des personnages pleins d’humour. Enfin, qui d’autre que Claire Danes aurait pu interprêter le rôle d’Yvaine et lui garder sa pureté, sa candeur, son intemporalité ? Ce choix est à mon avis le meilleur du film et fait beaucoup pour traduire l’ambiance du livre.

Certes, le scénario dont, à mon grand étonnement, Neil Gaiman ne s’est pas occupé, créé quelques coupes franches par rapport au livre (Tristan trouve bien trop facilement l’étoile dans le film) et rajoute un peu d’actions… mais si l’on fait abstraction du livre, le film est tout a fait équilibré, respecte les codes du genre tout en laissant libre court à l’humour comme dans le superbe hommage humoristique aux contes de fées qu’est « The Princess Bride ».

Mon seul regret, s’il en est un, concerne la bande originale. La musique de « Stardust » n’est certes pas désagréable mais elle ne marque pas. Il manque un thème principal plein de lyrisme. La musique se fait trop oublier dans le film et c’est fort dommage. Avec ce type d’aventure, n’est-on pas en droit d’espérer des notes qui s’emballent au rythme des galopades effrénées des vifs coursiers et qui s’enflamment lors des combats de magie ? Mais Danny Elfmann ne peut pas composer pour tous les films !

N’hésitez plus : allez voir « Stardust », emmenez-y toute votre famille et retournez-y. C’est forcément formidable sur GRAND écran !!!



Tiphaine