ChrysalisAnnée de sortie : 2007

Réalisateur : Julien Leclerc



Film français de science fiction, qui aborde le thème de l’immortalité, à travers une idée intéressante qu’est le transfert de la mémoire.

Pour l’histoire, nous suivons le personnage de David, incarné par Dupontel, est un policier très agressif, presque a social, avec une partie fragile qu’il enferme dans un silence total. Ce qui provoque une certaine antipathie à son égard, y compris de la part de ses collègues. En même temps, les réactions de David sont compréhensibles après ce qu’il vit au début du film. Sa soif de vengeance lui permettra de faire progresser son enquête, malgré des méthodes dépassant les limites imposées par sa profession.

Le plus frappant dans Chrysalis est l’image d’une froideur clinique. Tout est en nuance de gris, noir et blanc. Les seuls touchent de couleur sont les cheveux bonds de certaines femmes. Le scénario est bien rythmé, principalement autours de scènes d’action relativement violentes. Les effets spéciaux pour l’imagerie 3D sont très biens faits. Malheureusement, le manque de budget empêche de creuser d’avantage le scénario, du coup, les choses vont un peu trop vite.

Un film à voir, pour le travail sur l’image principalement.