Pandora Hearts Box 3/3Année de sortie : 2012

Réalisateur : KATO Takao
Distribution : Kaze



Pour ce 3ème et dernier coffret de la saison 1 de Pandora Hearts, vous allez avoir droit, le temps de 8 épisodes et 3 bonus, à un condensé de tout ce qui fait le charme de cette série.
Tout d’abord des tenues toujours de la meilleure facture, qui mettent en valeur les personnages (surtout les filles), mais sans jamais passer la limite et tomber dans la fan-service (un grand merci de ne jamais avoir franchi la ligne), même si la poitrine d’Ada Vessalius est exagérée et que certaines positions prises sont plus que suggestives.
Ensuite, beaucoup d’humour, surtout sur les premiers épisodes de ce 3ème coffret où les apartés en SD sont très nombreux.
Puis, une bonne dose de combat, soit contre les Baskerville, soit contre les chains.
Sans oublier ces références si surprenantes et décalées à l’œuvre de Lewis Carroll, qui nous mènent la plupart du temps sur de mauvaises pistes, car Jun Mochizuki (le créateur du manga) n’y a puisé que quelques éléments, pour ensuite créer une histoire hallucinante.

Justement à propos de l’histoire, si vous pensiez pouvoir comprendre un peu plus facilement ce qui se passe dans Pandora Hearts en arrivant aux épisodes 18 à 25, je vous arrête tout de suite.
Le scénario est en effet aussi compliqué et obscure que l’abysse. Vous allez encore une fois vous demander ce qui se passe. Et tant que le mystère de Sablier ne vous aura pas été expliqué, vous serez comme Oz Vessalius : incapable de comprendre ce que vous veulent vos ennemis.
Mais rassurez-vous, quelques informations vous seront données tout de même. Elles viendront de Xerxes Break. Autant dire qu’il en révèlera le moins possible, comme à son habitude. Mais suffisamment pour que vous puissiez assembler quelques unes des pièces du puzzle.
Le mieux étant de revoir une seconde fois l’ensemble des épisodes, maintenant que les 3 coffrets sont sortis. Sinon, vous avez la possibilité de vous procurer les mangas qui sont édités par Ki-oon en France, notamment le tome 8.5, qui est un guide officiel de la série.

Question animation, la qualité de Pandora Hearts n’est plus un secret. Tout y est parfaitement fluide, les combats sont très bien chorégraphiés et les petites blagues très bien insérées au milieu de l’histoire. Vous vous retrouvez sur ce point avec le même système de découpage que dans une pièce de théâtre, lorsque les acteurs s’adressent directement à la foule, pour créer une complicité avec le spectateur et où les autres protagonistes font mine de ne rien entendre.

Seul point noir au tableau, le fait que la saison 1 s’arrête si vite. Car, si le manga est toujours en cours de publication au Japon, pour l’instant il n’existe pas de saison 2. Mais il y a fort à parier qu’une suite en animé sera proposée un de ces jours. En tout cas, elle est demandée par tous les fans.
Cela dit, bien que la fin de la saison 1 reste très ouverte, vous avez toute de même de nombreuses réponses qui vous sont apportées. Ce n’est pas une clôture abrupte qui vous tombe dessus sans prévenir.
Si vous aimez les ambiances gothiques, victoriennes ou fantastiques, vous vous devez de regarder Pandora Hearts. Une série énigmatique qui pique votre curiosité comme nulle autre.


Xavier