Disparition au Furet !Date : 13-03-2015

Salle : Furet du Nord
Ville : Lille




Il fallait mériter sa place parmi les 200 élus qui ont pu participer à l’exceptionnelle Missing Party (https://www.facebook.com/events/366673353523101/?ref=br_rs ) organisée vendredi 13 mars 2015 à LA librairie de notre cœur, Le Furet du Nord.
La moitié des joueurs de la soirée venaient de la base adhérents et avait dû s’inscrire dans les temps. Quant à l’autre moitié des participants, dont nous étions, elle s’est qualifiée en répondant avec rapidité aux énigmes assez complexes proposées quotidiennement sur le facebook du Furet du Nord (https://www.facebook.com/furetdunord?ref=br_rs
) par des bloggeurs de la Région Lilloise.
Pour notre part, nous avons résolu l’énigme numéro 5 et obtenu nos billets d’entrée dans l’équipe de Karine, du Blog «Lille était une fois» (http://www.lilletaitunefois.fr/).

Dans un parcours labyrinthique sur les sept niveaux de l’immense librairie, se trouvaient cachés des indices et des clefs. Tandis que sept auteurs de polar se prêtaient au jeu d’un interrogatoire serré, visant à établir lequel d’entre eux était responsable de la disparition du Directeur du Furet.





Rendez-vous était donné sur la Grande Place, devant le Furet à 19h30 précises. Dress Code de rigueur. Et déjà Scooby Doo côtoyait Magnum, lui même proche de Batman, de deux Sherlock Holmes, d’une dizaine de policiers et d’un nombre conséquent de détectives en tous genres, imperméables et borsalino en masse.

Le temps de retrouver son équipe (les blancs, vêtus en Columbo, pour nous… eh oui un comble : ni noir, ni Sherlock…). Il fallait prendre connaissance du carnet de route qui permettrait de noter QUI ? COMMENT ? OÙ ? POURQUOI ? Puis, très vite, le premier suspect, Olivier Norek (le seul véritable policier sur place), nous annonçait la disparition du Directeur et le bouclage des issues.
Les interrogatoires pouvaient alors commencer sachant que la longue soirée (3 heures) serait ponctuée de 3 événements aux horaires aléatoires qui étayeraient l’enquête.

Rapidement, l’organisation se met en place et Camille aidée de Sébastien décident de gérer le problème des clefs. Chaque équipe doit en effet ouvrir un casier avec deux clefs de sa propre couleur. Le but consiste soit à trouver les clefs, soit à les échanger avec d’autres équipes afin de récupérer les indices cachés dans les casiers. Sur ce point nos deux équipiers de chocs se sont révélés particulièrement efficaces même si, au final, ils ont pu accéder aux pièces sans les clefs !
Pendant ce temps, les autres membres de l’équipe décryptent les indices, essayent d’établir un lien entre eux et cuisinent des auteurs suspects passés maîtres dans l’art du détournement de la vérité.



Peut être un peu trop d’ailleurs… car au final, une seule équipe a pu trouver sans conviction le coupable et n’a pas répondu aux quatre questions. L’équipe gagnante a trouvé (30 secondes avant l’heure fatidique selon leur déclaration) le coupable et le mobile, quant à savoir quelle était l’arme du crime et où se trouvaient le Directeur du Furet, rien n’y a fait, ils n’avaient pas la bonne solution. Et encore, ils ont suivi la proposition d’un de leur membre, sans grande conviction.

Il faut dire que recouper des informations sans aucune preuve tangibles, avec des indices qui sont en réalités de fausses pistes, n’est pas une chose aisée. En outre, le mobile du coupable a été repris par d’autres romanciers. Il est délicat dans ce cas d’avoir une intime conviction sur la culpabilité de tel ou tel suspect.

C’est sans doute le seul point à retravailler dans cette délicieuse soirée de pur amusement. Nous pensons qu’à une certaine heure les suspects auraient dû être obligés de fournir des éléments de vérité ou alors qu’obligatoirement, chacun aurait dû donner un vrai indice à chaque interrogatoire. Il est indéniable que ces auteurs savent construire des histoires et mener en bateau les enquêteurs… mais pour le coup, ce soir là, « la vérité était vraiment ailleurs » ! ! !

Quoiqu’il en soit nous ne pouvons que féliciter l’équipe gagnante (récompensée par un livre au choix, dédicacé pour chacun de ses membres) et surtout remercier chaleureusement la formidable équipe du Furet du Nord ainsi que les éditions Fleuve. L’important dans cette soirée, c’était avant tout de pouvoir y participer.

Les joueurs ont été soignés durant toute la soirée avec des points de ravitaillement en eau à chaque zone d’interrogatoire et des bouchées apéritives salées ou sucrées au centre de regroupement.

L’ambiance a toujours été sympathique et enjouée dans le respect des lieux et des livres exposés dans les rayons. Ce fut une soirée totalement magique par son originalité.

Nous en redemandons !


Si vous voulez tenter de nous retrouver parmi les participants, voici le lien vers toutes les photos officielles de cet événement : lien album facebook Furet