Salle : open air
Ville : Clisson

Hellfest 2015 : jeudi soir + vendredi :

C'est impressionnant !



Voilà les premiers mots qui me viennent à l'esprit alors que je rentre sur le site du Hellfest 2015. Tout a été réaménagé. Tout est plus grand pour les différentes scènes. Tout est plus simple, plus pratique. Et ce gazon qui recouvre tout l'espace. D'une part c'est beau. D'autre part, c'est confortable.

Mes plus vives félicitations à toute l'organisation pour arriver à ce résultat.




Début des hostilités avec Breakdust, groupe de Trash français signé chez Finisterian Deadend.



Un son bien comme il faut. Rapide, énergique : résultat les premiers pogos se forment. Amateurs de gros riffs bien appuyés allez écouter ce groupe.
Avec wall of death et circle pit ! Le public apprécie !



Sticky Boys : beaucoup de monde pour venir apprécier le rock and roll de nos frenchies. Le trio est à fond. Et le public adore ! Ça groove, ça rigole. Une ambiance parfaite, comme le dit le chanteur : longue vie à toi Hellfest. C'est tout ça que nous aimons. Avec cette reprise de Side Out USA ( à vérifier ) pour clôturer le concert dans une version revitaminée.



Je savais que les prestations de The Midnight Ghost train étaient un grand moment de sludge et je n' ai pas été déçu. Le groupe est complètement possédé par sa musique. Et cette voix, grave et rocailleuse, qui impose sa marque instantanément. C'est vraiment quelque chose à vivre. Quelle énergie dépensée sur scène. Tout simplement excellent. J'aurai aimé que leur concert dure des heures.
Pour écouter l'interview :
Pour télécharger l'interview: itw.the.midnight.ghost.train_hellfest2015.mp3


De loin en attendant pour obtenir ma carte cash less (j'aurai dû la commander), j'ai entendu Vulcain.
Le groupe a toujours la même envie. Les vétérans de la scène Française sont toujours là pour envoyer leurs décibels. C'est très bonne chose de les voir pour les 10 ans du Hellfest, car ils ont contribué à la reconnaissance du métal en France. Merci à eux pour toutes ces années passées et nous souhaitons pouvoir les revoir très vite.

Après avoir attendu encore très longtemps, et enfin obtenu ma carte, j'ai pu profiter des 2 derniers titres de Sylosis.



De loin j'avais un petit doute sur le son. Et malheureusement une fois arrivé devant la scène ma crainte s'est confirmée. Tout était bien, sauf la voix du chanteur, un peu trop en retrait pour mon goût.
Pourtant le public était bien là les bras levers, hurlant. Mais il m'a manqué un petit quelque chose, je trouve. Cela dit, le Trash plombé du groupe est d'une redoutable efficacité.


Le temps d'apercevoir Billy Idol en conférence de presse (photo interdite donc vous ne verrez rien) et je suis allé voir Skyforger.



Le groupe de Pagan a imposé sa patte en quelques chansons. Si le public n'est pas véhément, c'est qu'il est comme hypnotisé par la prestation du groupe. Je ne saurai dire si cela vient des tenues, de la langue employée, mais il y a quelque chose. Car dès que le chanteur prends la parole : le public hurle, horns up ... Avec toute les facéties du bassiste qui va dans tous les sens, s'agitant et grimaçant derrière son instrument.
Une très bonne prestation pour Skyforger.



Orchid est désormais sur la scène The Valley. Les amateurs de vieux rock ont eu ce qu'ils voulaient. Un son traînant et rythmé à la fois. C'est toujours un plaisir d'entendre de belles compositions exécutées par des musiciens aussi talentueux qu' Orchid



Melechesh : Un style très percutant pour ce grand groupe. Le public est bien là, à écouter calmement le quatuor. Leurs titres s'enchaînent sans faiblir. Le public s'excite par instant mais sans plus. Pourtant il y a du monde devant cette grande scène. Je n'ai pas d'explication car tout est fait pour que ça remue. Et les arrangements sur les mélodies orientales donnent lieu à des trémoussements de métalleux tatoués. Un spectacle assez surprenant à voir.



Billy idol : toujours volontaire le chanteur punk disco revient sur le devant de la scène après la sortie de son album. Un show dépouillé qui a permis aux femmes d'apprécier le torse de Billy. Mais malheureusement il ne se passe pas grand chose. Quoi que. A force de se déchaîner le public frappe dans ses mains lorsque Billy idol lui demande.
Un peu de fatigue peut être. La chaleur n'aide pas il faut bien le dire. Merci au jet d'eau en tout cas, il permet quelques secondes de réconfort avant de retourner dans la fournaise. Rien de plus normal au Hellfest.



Sodom : avec un enthousiasme incroyable le groupe balance un max de décibels. Le sourire aux lèvres le groupe s'amuse et offre une belle leçon de Trash. Une belle preuve que leur envie est restée intacte.
Un bel exemple à suivre par tous.



Arkona et leur pagan métal a été parfait. Leur chanteuse jouait avec toutes les émotions possibles et ses modulations de voix sont autant d'atouts pour capter l'attention. Les variations d'instrument (flûte, corne muse...) donnent un rythme aux titres. Ainsi vous ne vous ennuyez jamais.
J'attendais beaucoup de ce groupe, j'ai été servi.



Bloodbath : on est à la limite de la caricature avec Bloodbath. J'espère que le groupe utilisait du sang synthétique car la prestation du groupe n'est pas à la hauteur. C'est violent certes mais rien ne ressort de leur musique. Aucune émotion. Du coup on les voit s'exciter sur scène sans comprendre vraiment pourquoi.

C'est toujours un plaisir de voir Cradle Of Filth sur scène.



Le groupe est toujours à fond dans leur rôle de gros méchants démoniaques, mais cela fait bien longtemps qu'ils ne font plus peur à personne. Pour autant le show est là. Avec costume, maquillage et le chant de Dani qui est toujours aussi impressionnant. Rien que pour ça un concert de Cradle vaut le coup d'œil.



Mastodon : ce groupe possède un je ne sais quoi qui fait que plus vous les écoutez et plus vous aimez leur musique. Cela vient peut être de la set list, du charisme des musiciens, en tout cas ça fonctionne à 100%.



Children of Bodom : je n’ai pu entendre que 2 titres de Children of Bodom. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le groupe est toujours aussi rapide. Je n’ai rien ressenti de plus. En 2 titres, je n’ai pas pu me mettre dans l’ambiance du concert. Mais pour avoir discuté avec plusieurs festivaliers, tous m’ont assuré que la prestation du groupe avait été très bonne.




Satyricon : l’un des groupes que je ne voulais rater pour rien au monde. Quel plaisir de les voir au Hellfest. Le groupe a un charisme hors du commun. Avec un set d’une sobriété déconcertante, Satyricon arrive a transporté le public. Beaucoup de brume sur scène, ce qui produit un effet de mystère, qui convient très bien aux sonorités du groupe. Avec en prime l’un de mes titres favoris ! Un concert, qui restera gravé dans ma mémoire.



Meshuggah: si le groupe est attendu par ses fans, le son n'est pas vraiment à la hauteur. Très lourd, mais pas si excitant.

Slipknot: Un son dégueulasse. Mais quelle ambiance !



Le groupe envoie du très lourd. Et Corey Taylor qui parle quelques mots de français forcément ça fait plaisir au public.
Tout se passe à merveille : lorsque le public s'est accroupi, c'était impressionnant. Et cette foule qui chante à l'unisson. Whaouh. Quelle ambiance. Avec une setlist pour faire plaisir à tout le monde en allant chercher dans tous les albums. Très agréable.


Xavier


Pour le samedi : lien Hellfest samedi