Salle : Espace Gentiana
Ville : Tours (37)

Espace Gentiana : Aboroth + Dysmorphic + Right to The void

lien evenement facebook ici

L'information de l’annulation de la venue d'Impureza est tombée très tard. Mais cela n a pas empêché le public de venir pour soutenir les tourangeaux de Aboroth et dysmophic accompagnés des montpelliérains de Right To The void. D'autant que les organisateurs ont annoncé que les 3 groupes rallongeraient leur set pour compenser, avec en prime une baisse du prix d'entrée. Autant dire que la soirée ne pouvait que bien s'annoncer malgré l'absence d'Impureza.

C’est Aboroth qui ouvre pour cette soirée Death Metal.



Malgré le manque de démonstration de la part du public qui pourtant appréciait la prestation sur scène, Aboroth a envoyé son Death Metal sans faiblir un seul instant. Le groupe connaît son affaire, comme nous le savons pour les avoir déjà vus, il n'y a pas si longtemps.
Le groupe est toujours aussi agressif et technique avec une basse jouée au doigt, des soli de guitare rapides et une batterie bien puissante. Sans oublier la voix de Thibaud qui est toujours aussi impressionnante. D’autant que les modulations sont de mieux en mieux maîtrisées.



Le groupe mérite d'autant plus votre soutien qu'ils viennent de sortir un premier EP, qui est vendu à prix libre. Faites vous (et faites leur) plaisir en devant son heureux propriétaire.

Pour écouter l'interview :

Pour télécharger l'interview: itw.Aboroth.2016.mp3


Right To The Void :
Le groupe était content de voir du monde dans la salle lorsqu'ils sont montés sur scène. Mais le public ne leur a pas rendu tout de suite. Peut être l'effet de la découverte.



Quoiqu’il en soit, Right To The Void ne s'en est pas laissé compté. Avec leur Métal extrême, presque inclassable, le groupe prend ce qu’il y a de meilleur dans chaque style pour le réarranger à sa façon. Avec une belle présence sur les planches, Right To The Void est là pour faire bouger les têtes. Le chanteur n'arrête pas de bouger, le bassiste qui a un son très en avant, est également bien actif (ce qui n'est pas le cas dans tous les groupes).
Les guitaristes ont leurs petites mimiques avec un échange de position par moment. Ce qui a toujours son petit effet visuel.
Avec en bonus visuel des muscles et des tatouages.


Tout est là pour que le spectacle soit plaisant. Ce fut bel et bien le cas.
Une belle découverte pour moi. Je suppose qu'il en fut de même pour la salle qui n'a pas désempli.

Pour écouter l'interview :

Pour télécharger l'interview: itw.Right.to.The.Void.2016.mp3


Dysmorphic :
Le groupe devait jouer lors du Pandemic Fest le 14 novembre, qui a été annulé suite aux attentats. Et malheureusement le groupe ne sera pas disponible pour le 30 janvier, date choisie en remplacement pour le Pandemic Fest. C'était de ce fait la seule occasion de voir le groupe en 2016 (a priori). Car Dysmorphic va enregistrer cette année. Pour en savoir plus écoutez leur interview.



Le groupe connaît son job (façon de parler). Et pour l'occasion Dysmorphic a souhaité faire un petit cadeau au public: 3 nouveaux titres. Ce qui fait plaisir c’est que le public semble avoir bien reçu ces nouvelles compositions.



Le groupe a toujours autant d'énergie sur les planches. Quoiqu'il se passe (ou ne se passe pas) dans le public. Si le public s'est excité sur plusieurs titres ce n'était pas d'une intensité folle. La faute aux fraîches températures extérieures? Après tout personne ne veut sortir en nage quand il fait 1 degré.
Mais quelques pogos se sont formés tout au long de la soirée. Signe d'une bonne ambiance festive.

Pour écouter l'interview :

Pour télécharger l'interview: itw.Dysmorphic.2016.mp3


Cette date aurait pu mal se passer suite à l'annulation à la dernière minute d'Impureza. Ce ne fut pas le cas, au contraire. Très bonne ambiance, très bons groupes, le public est venu pour tous les voir et est resté jusqu'au bout, et même après les concerts pour discuter.
Merci encore aux organisateurs.