Salle : Luynes
Ville : Luynes

https://www.facebook.com/events/1734318490183804/

https://www.facebook.com/narvalosbikers




Pour la deuxième année consécutive, ces 9,10, et 11 septembre, Luynes partait à l’assaut de l’Amérique grâce à l’association des Narvalos Bikers.
Ce festival gratuit a pris de l’ampleur dans tous les domaines proposés et nous avons particulièrement apprécié d’y participer une nouvelle fois.




Le point fort du festival consiste à proposer des concerts rock/country/gospel avec pas moins de quinze sessions live et en point d’orgue les Fuzz Top le dimanche soir, approuvés officiellement par ceux qu’ils reprennent, les ZZ Top themselves.
Pour notre part, c’est le rockabilly de Little Rina & the Frenchies qui nous a fait chavirer.




Entre les concerts, c’est sous le chapiteau que les membres du CDA (Country Dance Animation) assuraient des sessions d’initiation à la danse en ligne ainsi que des séances plus expertes pour que tous puissent se faire plaisir.



L’année dernière, le parquet était trop excentré et nous n’avions même pas vu les danseurs en ligne. Cette année, l’exposition de cette technique de danse était bien là, accessible à tous.


Le village western s’est lui aussi considérablement étoffé avec une présence de plusieurs grands tipis. Les Tuniques bleues de Chinon représentées le côté cow-boy.



Des passionnés habillés de pied en cape dans le thème détaillaient les différents corps de métiers sur le camp à l’instar de cet amateur d’armes anciennes.




Danses indiennes, ateliers folkloriques, démonstrations de tirs étaient au rendez-vous de ce charmant village.





Tout comme de délicieux et inévitables anachronismes avec les véhicules militaires US, que nous vous laissons identifier sur les photos.



Du côté de la piste équestre, on retrouvait les membres de l’AHRA (American Horse Riding Academy) auréolés d’un titre de championne de France de reining pour une des cavalières avec son jeune et talentueux quater horse.



L’année dernière, la piste détrempée avait freiné les figures pour des raisons de sécurité. Cette année, le même show était présenté dans un premier temps (parade de drapeaux, présentation des races de chevaux américains - Quaters, Paints & Apaloosas -, présentations des allures de travail western –jog et lope-, explications des figures de reining et réalisation d’un pattern).



Puis, un second show, nouveau sur ce festival, présentait le travail avec les vaches.

Ajoutons à l’ambiance, les fameux bikers et leurs belles mécaniques.



Une grande parade leur permettait de découvrir la région dans le calme et la bonne humeur accompagnés par les voitures rétro sans oublier leurs sirènes peu discrètes.



L’occasion aussi d’admirer les carrosseries des trucks, airstreams et autres motorhomes.

Si cela ne suffisait pas, il était possible de s’essayer au rodéo sur une vache d’entraînement, de visiter l’espace moto sous chapiteau ou d’admirer les monumentales sculptures sur bois du belge Patrick Van Ingen.



Enfin, les enfants n’étaient pas en reste puisque, comme l’année passée, un espace « petits indiens » avec jeux gonflables leur était réservé.

Côté restauration, là encore beaucoup d’amélioration avec six points de restauration ce qui fluidifiait les queues. Et la présence appréciée de plats végétariens comme le veggie burger.
Ajoutons que le parking était bien organisé et permettait de trouver une place et d’accéder relativement facilement au site. Détail non négligeable car fréquemment oublié sur d’autres festivals.

Une très belle édition 2016 avec un festival qui s’est agrandi pour le meilleur. Quelques 30000 visiteurs ont pu profiter de ce beau week end. Parmi eux, un chanceux (sans permis moto) a pu gagner la belle Harley premier prix de la tombola et un authentique rockeur a pris possession de la guitare offerte par Hendrich’s Music.




Nous nous réjouissons de vous annoncer d’ors et déjà la tenue d’une troisième édition les 8, 9 et 10 septembre 2017.

Yee-ha !