A Tours de Bulles 2018Date : 15-09-2018

Salle : Place Chateauneuf
Ville : Tours (37)


Le thème de cette année est « La Famille » en référence à Famille Nombreuse, l’album de l’invitée d’honneur de 2018, Chadia Loueslati.

Pour ouvrir cette édition 2018 du festival A Tours de Bulles, une carte blanche a été donnée au collectif The Neb. Ce trio, dont deux représentantes sont venues passer le week-end en Touraine, a choisi le film de Jim Jarmush Only Lovers Left Alive, en raison notamment de l’influence de ce long métrage sur leur bande dessinée La Valise.
Notre chronique du film : Lien ici



C’était aussi l’occasion de voir le court métrage de 2013 de Morgane Schmitt Giordano, qui nous présente l’univers développé dans la bande dessinée.


La Valise from Morgane Schmitt Giordano on Vimeo.





Vous pouviez également apprécier quelques tirages pour une petite exposition dans le hall du cinéma Studios de Tours.
La Valise est éditée par les éditions Akileos : lien ici




Nous avons pu échanger avec Diane Ranville et Morgane Schmitt Giordano :
Pour écouter l'interview :

Pour télécharger l'interview: itw.TheNeb.09.2018.mp3
Le festival s’est déroulé tout le week end, Place de Châteauneuf, Salle Ockeghem, à l’Arcade Institute et au cinéma Le Studio. Pendant ces deux jours ensoleillés, les amateurs du 9ème art ont pu s’en donner à cœur joie, entre les dédicaces, les animations, les expositions, deux séances ciné, la chasse aux trésors dans les rues de la vieille ville pour les plus jeunes, les ateliers BD, vous ne pouviez pas vous ennuyer un seul instant.




Le rez-de chaussée de la Salle Ockeghem s’exposaient les dessins d’éventuels futurs artistes, qui sont encore dans leurs premières années d’école, avec comme thème La famille comme vous vous en doutez. Dans cette même salle se trouvaient les quatre ouvrages sélectionnés pour le nouveau prix 2018 : la Tour d’ivoire des mômes. On pouvait ainsi les lire et faire son choix puisqu’une urne était également à disposition des visiteurs.
161 votants pour cette première édition avec les participations des bibliothèques de Tours, Joué-lès-Tours, Ballan-Miré, Dolus-le-Sec, Sorigny et d'Athée-sur-Cher ainsi que Cultura et Bédélire.

L'album lauréat est "La boîte à musique : Bienvenue à Pandorient" de Gijé et Carbone, aux Editions Dupuis.




A l’Arcade Institute, c’est le très reconnu Eric Liberge qui bénéficiait d’une exposition pour sa nouvelle création Le Suaire aux éditions Futuropolis. Notons qu’en ces Journées Européennes du Patrimoine, l’Arcade Institute proposait également des visites commentées de ses sous sols voûtés (propices à de magnifiques et variés concerts tout au long de l’année).




Puis nous avons profité de A Tours de Bulles 2018 pour rencontrer Arnaud Poitevin afin parler de la série Les spectaculaires, dont le 3ème volume, « les Spectaculaires prennent l’eau » (Ed. Rue de Sèvres) était proposé en avant première sur le festival.
Pour écouter l'interview :

Pour télécharger l'interview: itw.Arnaud.Poitevin.09.2018.mp3



Nous avons également croisé la route de Janski Beeeats, qui avait dessiné la 1ère affiche du festival en 2005 ! Lien vers la chronique de la bande dessinée : lien ici




Pour écouter l'interview :

Pour télécharger l'interview: itw.Janski.Beeeats.09.2018.mp3



L’exposition consacrée à Chadia Loueslati, invitée d’honneur avec une sélection de planches du roman graphique et autobiographique Famille nombreuse où vous pouviez découvrir une planche du tome 2, se trouvait à l’étage de la salle Ockeghem.




Dimanche en début d’après midi, retour au cinéma Le Studio pour voir L’Histoire Sans Fin, ave un goûter dédicace avec Aude Soleilhac (Sixtine) après la projection.



Notre chronique du film : Lien ici

Ce dimanche offrait d’ailleurs deux animations de choix pour les festivaliers.

Tout d’abord, à 15h avait lieu en live des illustrations des contes de Cléoplume par Stéphanie Lezzerio (Atelier Pop).

Puis à 17h le concert dessiné de clôture du Festival. Avec le groupe l’Affaire Capucine dont les titres étaient croqués par Mickaël Roux.