Salle : Ville de Vendome
Ville : Vendome



Déjà la troisième édition de ce Festival de l’Imaginaire de Vendôme et une formule qui sait évoluer au fil des années tout en conservant son credo : la rencontre du public avec des auteurs, illustrateurs et maisons d’édition voués aux mondes en marge de notre réalité. Au registre des nouveautés, une pièce de théâtre en plein air et un jeu de rôle Grandeur Nature.



Le festival a donc débuté vendredi 27 juin avec deux manifestations en parallèle (dommage ?). D’une part, la projection au cinéma Le Ronsard en version originale sous-titrée de l’excellent film espagnol « L’Orphelinat » primé à Gérarmer. D’autre part, le monologue théâtrale de Richard PETITSIGNE « Les monologues fantastiques » dans la cour du Cloître à 19h. Heureuse initiative, non seulement gratuite mais également bénéficiant d’un lieu tout à fait propice à cette adaptation de trois contes gothiques en matière de littérature de l’imaginaire : « Dagon » de H.P.LOVECRAFT, « Le Chat Noir » de E.A.POE et « Le Gardien du Cimetière » de J. RAY.



Samedi 28 juin, place aux premiers invités et aux dédicaces en tout genre avec un final de choix pour conclure la journée : le film d’animation « Peur(s) du noir ».



Dimanche 29 juin, d’autres invités étaient présents sous les majestueuses halles avec notamment l’illustrateur de l’affiche de cette troisième édition, MANCHU. Tandis qu’à travers les rues de Vendôme se déroulait une aventure passionnante, « De l’autre côté du Golem », un jeu de rôle Grandeur Nature d’anticipation inspiré des univers de P.K.DICK.



Nous retiendrons donc la diversité de l’offre proposée. Le festival s’épanouit d’année en année et s’ouvre à de nouveaux univers tout en conservant sa cohérence sur l’offre proposée au jeune public (expositions de créations sculptées par les enfants et concours de nouvelles ouvert aux ados). Cette édition placée sous le signe des robots ne s’y est pas cantonnée et a su laisser une belle part à de la fantasy plus ancienne et à du fantastique auréolé de mystère. Seul petit bémol, un public peu nombreux qui a vraiment manqué de belles aventures. Espérons que le festival poursuive sur sa lancée et sache retrouver son public grâce à toutes ses belles initiatives.





Pour écouter l'interview de Claire BELMAS ITW-Claire-BELMAS

Pour écouter l'interview de Nathalie DAU ITW Nathalie DAU

Pour écouter l'interview de Sylvie DENIS ITW Sylvie DENIS

Pour écouter l'interview d' Edouard BRASEY ITW Edouard BRASEY





Tiphaine