Salle :  
Ville : Paris



11ème édition pour Japan Expo, de nouveau associée à Comic con pour la seconde année consécutive.

Le Salon a changé de halls et devient encore plus impressionnant. D’aucuns trouveront sans doute que le volume accordé aux jeux videos truste beaucoup d’espace. Il faut reconnaître qu’ils ont raison. Cependant, les autres participants ont trouvé leur place sans problème et nous ont offert un show de qualité qui donne à Japan Expo ce côté unique. De toute façon le salon s’étend d’année en année, ce qui permet à chacun de trouver sa place.

Invité d’honneur, Tsukasa Hôjô (City Hunter, Cat’s Eyes, Family Compo…) a offert une conférence au public en binôme avec Kenji Kodama réalisateur de Cat’s Eyes à partir de la saison 2 et de l’adaptation de City Hunter entre autre. Une Expo de des œuvres de Tsukasa Hojo permettait de bien mettre en valeur son travail d’artiste. Petite cerise sur le gâteau, on pouvait trouver les fameuses cartes Cat’s Eyes en libre service sur le lieu de l’expo. Il y avait au milieu de l’exposition quelques dessins de célèbres mangakas qui reprenait les personnages des différents mangas créés par Tsikaja Hojo.

Cette conférence, qui a malheureusement commencé avec 45 minutes de retard était principalement accès sur l’adapatation animée des œuvres de Tsukasa Hojo et sur le travail de Kenji Kodame. Une intervention exclusivement réservée au mangaka nous aurait plu d’avantage, mais c’est déjà un immense plaisir de voir ce maître en France, alors ne nous plaignons pas d’avantage. Nous avons appris quelques anecdotes, comme l’existence d’un générique alternatif de Cat’s Eyes et bien sur quelques mots sur le très célèbre mokkori.





Les grandes maisons d’édition mangas et les auteurs ont répondu présents offrant variété et dynamisme à cette édition 2010 du Salon.

Ainsi Kaze Manga a mis à l’honneur l’auteure de son nouveau shônen «Blue Exorcist», Kazue Kato, lors d’une séance de dédicace et d’une conférence. Ce fut aussi l’occasion de présenter une nouvelle collection dédiée aux adaptations de jeux videos (Kaze shônen game) et surtout de mettre en avant la sympathique et éclectique collection «Shônen up !» grâce à une agréable expo qui présentait les titres récents et à paraître et surtout un panneau d’originaux dont certains spécialement réalisés pour le public français. Un très grand merci à Kaze Manga pour nous offrir de tels dessins, preuve de la très bonne relation que la maison d’édition entretien avec les auteurs qu’elle publie en France.

Pour écouter l’interview de Kaze Manga : lien ici



De nouveau, Ikigami, seinen phare et choc de Kaze a reçu un prix. Cette série particulièrement remarquée n’en fini pas d’être primée. Et c’est tout à fait naturel lorsque l’on voit la qualité du scénario et du dessin de Motoro MASE (lien vers notre chronique du tome1)

Kaze Animation n’était pas en reste, tout comme Wazabi Records qui ont réçus plusieurs récompenses.

Pour écouter l’interview de Kaze Animation : lien ici



Glénat recevait la magaka auteure du shôjô « Kilari » (en association avec Kaze animation), au menu : séance de dédicaces et expos de quelques planches de l’auteure. De nouveau, la maison d’édition fêtait comme il se devait l’anniversaire du shônen «One Piece» (un des préférés des cosplayers) avec une splendide proue du Vogue Merry, le navire de Monkey D. Luffy, sur lequel vous pouviez monter, pour une photo souvenir.



L’auteur de «Cyborg 009», récemment édité dans la collection vintage de chez Glénat manga, faisait l’objet d’une exposition de planches bien fournies avec des textes explicatifs très pédagogiques. Vous y appreniez notamment qu’il était détenteur du record du plus grand nombre de publications.



L’imposant Naruto, emblème de Kana depuis quelques années ne s’est pas laissé faire de l’ombre par le nouveau shônen «Black Butler» pourtant auréolé du prix du meilleur shônen. Une mise en scène avec des personnages grimés de la série permettait de prendre de saisissantes photos sur le stand.



Soleil a choisi de faire la part belle aux Gothic Lolita (lien chronique) en invitant notamment François Amoretti spécialiste de ce style de vie, ainsi que Audrey Alwett, Benjamin Lacombe et Nora Moretti dont les œuvres se rapprochent de cette tendance artistique.

Pour écouter l’interview de Benjamin Lacombe : lien ici



Pour écouter l’interview de François Amoretti : lien interview





Si vous aimiez les Gothic Lolita, Moon Kana était là pour vous dédicacer un poster et vous permettre de faire une photo souvenir avec elle.



Les cosplayers, particulièrement nombreux dimanche, ont de nouveau plébiscité Naruto (Kana), One Piece (Glénat), Bleach (Glénat) et D-Grey Man(Glénat). De ci de là, on croisait quelques personnages de Soul Eater (Kurokawa), des full metal Alchemist (Kurokawa), des Death Note (Kana) et plein d’autres encore.



Les stands de marchants de goodies semblaient encore plus nombreux, ce qui permettait d’avoir vos articles préférés au meilleur prix, car la concurrence était rude.

Vous ne pouviez pas passer à côté des stands des jeunes créateurs, toujours plein d’inventivité, qui proposaient des vêtements et autres créations originales.

Que serait Japan Expo sans les ateliers d’origami, cours de cuisine, shiatsu et arts martiaux ? Il y en avait véritablement pour tous les goûts.







Du côté de la deuxième édition du Comic-con, pas mal d’événements et d’animation également.

L’équipe de la série Highlander et notamment les acteurs se bien sont prêtés au jeu des séances de dédicaces et de photos.



Tandis que l’équipe de Hero Corp rencontrait son public à l’occasion de divers débat et séances de dédicaces le dimanche.



Une exposition était également consacrée à la série.



Si n’avez pu assister à la conférence, voici un lien vers le site de la série qui vous permettra une séance de rattrapage :

http://www.herocorpfrance.com/2010/07/08/compte-rendu-comic-con-saison-2/





Le débat attendu sur la fin de «Lost» s’est tenu le samedi après midi (après projection sur grand écran du dernier épisode de la série). Ce débat – qui n’en était pas vraiment un mais plutôt l’avis de différents journalistes– n’a duré qu’une trentaine de minutes. Il faut reconnaître que nous considérons cette fin comme l’une des plus grandes escroqueries de l’histoire des séries TV. Pourquoi clore la série d’une façon aussi simplissime, voire caricaturale. Nous savions que toutes les réponses ne seraient pas apportées, mais de là à tomber aussi bas ! Comme évoqué dans la conférence, nous regrettons la tendance hyper biblique du dernier épisode. Nous n’en rajouterons pas, sous peine de vous donner des informations clés, mais soyez assurés d’une chose : Après cette sixième et dernière saison, vous pouvez considérer la série comme morte et enterrée. Une page se tourne après 6 ans d’espoir. Laissons donc les morts reposer en paix et oublions cette série, sous peine de nous rappeler de mauvais souvenirs. Nous nous sommes fait avoir, comme tous les téléspectateurs, dommage. La conférence a eu le mérite de nous conforter dans nos avis.

Pour voir la conférence qui a été filmée : (A ne pas regarder si vous n’avez pas vu la fin de la série) :

http://www.dailymotion.com/video/xe14is_la-fin-de-lost-en-debat-a-la-comic_creation





Du côté des exposants, on retrouvait, entre autre, Dario Alcide venu présenter le second volume de Farence corp_ ainsi que les auteurs de Louis le Galoup. L’équipe de la web-série complètement déjantée «Hello Geekette» qui annonçait la prochaine sortie du dvd reprenant les deux premières saisons, afin de financer la 3ème. Tandis que le fanzine Pepper Steak se faisait d’avantage connaître avec un stand que vous ne pouviez pas rater.

Parmi les curiosités, aussi nombreuses que variées, notons la présence des passionnés de robotique «l’association Caliban» ainsi que le jeune réalisateur de maquettes Jean Maxime qui exposait de très belles scènes des différents épisodes de Star Wars sur son stand «Planète décor».





Pour écouter l’interview de l’association Caliban: lien ici

Pour écouter l’interview de l’équipe d’Hello Geekette : lien ici

Pour écouter l’interview de Pepper Steak : lien ici

Pour écouter l’interview de Planète Decor : lien ici

Le stand Ankama présentait ses stars, notamment Maliki et Florent Maudoux (Freak’s squeele 3) et a permis de découvrir le nouveau manga fantastique « Appt.44 » et son mangaka Frenchie, Dara en séance de dédicaces.



Côté expositions, on a pu admirer des planches de la série SF de bd franco belge «Valérian» (Dargaud) dans le carré «Univers Mézière».



Sans oublier les intervenants sur StarWars et Stargate, qui sont fidèles au rendez vous depuis plusieurs années et qui ont toujours autant de succès. Certains ne se prenant pas toujours au sérieux. Et tous les amateurs de SF ou de Fantasy qui étaient venus costumés







Vous pouviez également venir vous familiariser avec les jeux de rôles grandeur nature et leurs armes en mousses, vous laisser tenter par le soft-air. Et si vous vouliez jouer les vampyres, vous pouviez vous faire fabriquer des canines pour 99€.

Pour les fans de séries, vous aviez également la voiture Kitt, dans sa version originelle, qui date du début des années 80.



Pour les fans de comics, plusieurs dessinateurs étaient présents. Tous étaient très accessibles et ont pu satisfaire un public de connaisseur. Voici une photo de Carlos PACHECO en pleine dédicace (X Men, Green Lantern, Avengers Forevers…)



Nous avons également grandement apprécié l’exposition DC Comics qui offrait de superbes couvertures grands formats:





Autre stand à ne pas manquer, celui de Warner vidéo, avec un superbe bat-mobile sous haute surveillance.



Il y avait tant à voir que nous n’avons pas pu nous arrêter partout.

Côté Jeu vidéo, vous aviez l’embarras du choix. Parmi les stands les plus impressionnants, celui d’Ankama et le bus anglais pour jouer aux Lapins Crétins sur sont toit.



Entre les concerts, les projections (les avant premières du Professeur Layton étaient toutes complètes), les séances de dédicaces, les stands à découvrir, les conférences, les cosplayers, le choix est de plus en plus difficile. Japan Expo et Comic Con grossissent d’année en année, proposant toujours d’avantage aux visiteurs. Cette édition fut pour nous l’occasion de rencontres imprévues, qui nous ont permis une fois de plus d’élargir nos connaissances. Il faudrait passer au moins une semaine complète pour pouvoir faire le tour de tous les stands et discuter avec chacun.





Le salon est de plus en plus imposant et confirme sa position de rendez vous incontournable en matière de manga et japanimation. Si Comic Con continue de se développer et de se structurer également, il deviendra une référence de l’imaginaire dans quelques temps.



Rendez l’année prochaine, pour l’un des festivals les plus dépaysants qui soit. Avec toujours autant de bonne humeur et de Free Hugs





Pour retrouver toutes les photos du samedi : http://yfrog.com/eujapanexpo2010s006ojx

Pour retrouver toutes les photos du dimanche : http://yfrog.com/n5japanexpo2010s136jx

Pour retrouver toutes les vidéos : http://www.youtube.com/lautremonde

Pour retrouver toutes les interview : lien ici