Hellfest 2012 - dimancheDate : 17-06-2012

Salle : Hellfest
Ville : Clisson



Voici les groupes qui ont joué le dimanche : http://www.hellfest.fr/running_order.php

Toutes nos photos du dimanche se trouvent ici : LautreMonde-hellfest-dimanche.html

Pour les voir en slide-show : slideshow.LautreMonde.hellfest.dimanche

En cette dernière journée de Hellfest, la fatigue a eu raison de notre détermination. C’est avec une certaine difficulté que nous nous sommes levés fort tardivement par rapport au programme initialement prévu.
De ce fait, nous avons manqué, à notre grand désespoir, le concert du groupe Abysse qui était programmé à 10h30 sur la scène The Valley.
Nous avions interviewé le groupe dès le vendredi après midi.

Pour écouter leur interview :
Pour télécharger leur interview: Hellfest-2012-ITW-Abysse.mp3


Pour débuter tranquillement ce dimanche au Hellfest, nous avons choisi le groupe Girlschool. Comme vous le savez déjà, si vous vous branchez régulièrement sur notre antenne, ce groupe offre un rock très sympathique à écouter. Sur scène, c’est comme sur album : du classique, rien d’extraordinaire, mais ça coule bien.




Pour continuer dans les ambiances relativement calmes, afin de ne pas nous brusquer tout de suite. Et surtout, parce que ce groupe mérite toute notre attention. Nous sommes allés écouter Alcest. Quel voyage ! La musique d’Alcest prend une nouvelle dimension en live. Avec ses titres très atmosphériques, le groupe vous transporte dans un autre monde. Ce concert donnait l’impression d’être dans une bulle musicale, en dehors de la réalité. Un pur moment de plaisir.




A la suite de quoi, nous sommes passés aux choses sérieuses, avec Brutal Truth. Le message du chanteur a été très clair, le groupe envoie du bois, sans fioriture, sans se retrancher derrière des montagnes d’effets. Du Death old school, puissant, rugueux, viril. Du très bon métal.



Nous avons ensuite choisi de voir Forgotten Tomb. Le son du groupe était très bon. Dommage que le groupe soit aussi statique.



Juste le temps de passer voir la fin du concert de Black Label Society. Cela dit, nous sommes arrivés au bon moment : le solo de guitare de Zakk Wylde, qui a duré une éternité. Le groupe séduit toujours autant et il y a de quoi. Cette prestation laisse augurer du meilleur pour la prestation de ce soir avec Ozzy Osbourne.




En ce milieu d’après midi, il n’y avait qu’un seul concert à voir. Celui de Walls Of Jericho. Leur dernière prestation au Hellfest nous avait laissé un très bon souvenir. Cette année, nous ne pouvions pas les manquer. Et une fois encore, nous avons pris une énorme claque. Enorme respect pour Candace, la chanteuse du groupe, qui assure comme une furie sur scène. Le public était plus que déchainé, ce qui a incité le groupe à se surpasser. Quelle énergie et quelle puissance. Tout simplement phénoménal.



Un petit Anaal Natrakh par la suite. Pas mal. Mais nous nous attendions à un peu mieux.




De retour devant la Main Stage, nous avons pu apprécier le savoir faire de Devil Driver. Ce groupe sait y faire. Leur show est très bien rodé et pourtant, il y a toujours ce petit quelque chose en plus, cette communication avec le public, qui permet de s’attacher au groupe. Nous sommes loin des grosses machines ultra policées et un peu froides que l’on peut voir de temps à autre. Devil Driver est un bon groupe, ils le savent, mais continuent de tout donner sans retenue. Une belle leçon de métal.



Il était alors temps de voir un groupe que j’apprécie beaucoup sur album : Evergreen Terrace. Le groupe n’a pas pu jouer dans les meilleures conditions malheureusement. Déjà parce que le public n’était pas du tout au rendez vous. Ce qui est surprenant, car Devil Driver avait attiré les festivaliers en masse. Ensuite le sol était encore très humide et glissant. Ce qui a empêché les fans de Hardcore de sauter dans tous les sens. La moindre tentative de mouvement se soldait par une glissade avec atterrissage dans la boue.
Cela dit, le groupe ne s’est pas laissé démonté et a donné un bon concert. Très sec et violent comme en studio. Nous ne regrettons pas le moins du monde de les avoir vus.




Par curiosité, nous sommes allés voir ce que donnait Vulture Industries. Grand bien nous en a pris. Car c’est bien plus qu’un concert de musique que propose ce groupe, c’est une véritable performance, très théâtrale où le chanteur donne de sa personne. Et pas simplement en mettant sa tête dans un billot pour se faire jeter des tomates à la figure. Leur Black Métal est très impressionnant. Si vous avez l’occasion de les voir, précipitez vous à leur concert, ça vaut le coup d’œil, croyez nous.





Histoire de dire, vous sommes allés voir Trivium, sans grande conviction. Car même si le groupe est très bon et qu’il bénéficie d’un grand succès public, nous n’arrivons pas à être transportés par leur musique. Le show fut de qualité, bien sûr. Comment pouvait-il en être autrement. Le groupe a pris beaucoup de plaisir visiblement, grâce aux festivaliers qui s’en donnaient à cœur joie entre pogo et circle pit…





Ihsahn nous a ensuite appelé sur la scène The Temple. Toujours aussi impressionnant avec son Black Métal Progressif et Atmosphérique, Ihsahn avec ses guitares 8 cordes nous a proposé un très bon concert. Bien plus intéressant que son dernier passage au Hellfest. Il y a fort à parier que cela lui a fait gagner encore quelques admirateurs, qui peuvent prolonger l’expérience avec le nouvel (et bon) album Eremita, qui est sorti chez Candlelight le lendemain.





Comment résister au plaisir de revoir Suffocation. Ce groupe de Death Metal est un véritable rouleau compresseur. Vraiment impressionnant de détermination et de puissance, Suffocation continue de faire partie des groupes de référence en la matière.





Il était alors grand temps de se frayer un chemin pour aller voir Slash. Avec son groupe, Slash nous avait fait forte impression l’année dernière. Cette fois encore, ce fut avec une grande satisfaction que nous avons pu le revoir. Cela dit et surtout après avoir vu Guns n’ Roses la veille, force est de constater que personne n’est véritablement capable de reprendre la ligne de chant d’Axel. De ce fait, même si le show est agréable, Slash ferait mieux de se concentrer sur ses dernières compositions où Myles Kennedy est bien plus à l’aise. Quoiqu’il en soit, le concert fut une nouvelle fois magnifique. Il n’y a pas à dire, Slash possède un charisme naturel des plus impressionnants. Il pourrait revenir tous les ans, cela ne dérangerait personne, bien au contraire.





Et enfin, l’heure tant attendue est arrivée avec l’entrée sur la Main Stage du Prince des Ténèbres. Ozzy Osbourne a commencé son concert avec sa formation actuelle. Ce qui nous a permis d’apprécier, une nouvelle fois tout le talent de Gus G à la guitare. Puis les invités sont arrivés, en commençant par Slash et Geezer Butler. Quel plaisir de voir tous ces grands musiciens ensemble sur la même scène. Malgré la pluie de plus en plus forte. Ensuite, ce fut à Zakk Wylde de (re)faire son entrée pour vous offrir quelques titres de l’époque à laquelle il jouait déjà avec Ozzy. Et pour le grand final tout le monde s’est retrouvé pour quelques titres d’anthologie. Le public a pleinement apprécié ce show exceptionnel, car malgré la pluie de plus en plus intense, tout le monde est resté jusqu’à la fin du concert.










Malheureusement trempés, nous avons dû rentrer, et manquer le concert de Dimmu Borgir. Quel dommage. Espérons que ce ne soit que partie remise, le groupe est déjà venu au Hellfest, il reviendra bien dans une prochaine édition.
A ce propos, l’édition 2013 est déjà programmée pour les 21, 22 et 23 juin.
Les plus acharnés ont d’ailleurs pu acquérir leurs places au prix exceptionnel de 99€.

Le Hellfest a accueilli 115.000 festivaliers en 3 jours. Comme tous les ans, il n’y a aucun incident à déplorer. L’ambiance est toujours aussi conviviale, voire familiale. Avec toujours autant de disponibilité et de gentillesse de la part de toutes les équipes du Hellfest. Ce festival fait référence en la matière. Tous les media s’y intéressent avec beaucoup de sérieux. Et les retombées économiques pour toute la région sont évidentes. Il suffit de se promener dans les rues de Nantes le lundi pour constater que beaucoup de festivaliers prolongent leur séjour.

Si vous n’avez pas pu vous rendre au Hellfest ou si vous voulez revivre certains concerts, nous vous conseillons d’aller sur le site Arte Live Web (http://liveweb.arte.tv/). Plusieurs concerts sont diffusés en streaming. De quoi prolonger ou compléter votre expérience du Hellfest 2012.

Rendez vous l’année prochaine pour une nouvelle édition, qui sera, à n’en pas douter tout aussi attractive. Dès que les premières annonces se feront, nous ne manquerons pas des les relayer à l’antenne et sur le site de l’émission.


Pour notre compte rendu du vendredi : Hellfest Vendredi

Pour notre compte rendu du samedi : Hellfest Samedi