Salle : Parc des Expositions Paris Nord Villepinte
Ville : Paris


Si Japan Expo confirme s’il en était besoin sa position d’événement incontournable en France pour les amateurs de manga et de culture asiatique, Comic Con gagne cette année encore en puissance avec de nombreux invités prestigieux.
Cela fait de ces 4 jours, un rendez vous à ne pas manquer lorsque vous vous intéressez comme nous aux cultures de l’imaginaire sous toutes leurs formes.

Mais commençons par ce qui est l’une des attractions du Salon : le cosplay. Que ce soit du côté Japan Expo, comme du côté Comic Con, bon nombre de festivaliers avaient fait de réels efforts et sorti leurs plus beaux atours pour l’occasion.
Si la quantité était moindre, la qualité était bien meilleure que les années précédentes. Et tant mieux. Cela a pour résultat des tenues réalisées pas des amateurs, qui rivalisent de créativité ou de savoir faire, avec les compagnies professionnelles présentes.







Nous allons vous présenter un petit aperçu de notre week end passé au parc des expositions de Paris Nord Villepinte avec une présentation sans ordre chronologique.

A peine les portes passées, personne ne pouvait manquer l’énorme affiche des éditions Kazé pour leur manga Terraformars, une très bonne série de SF (pour lire notre chronique du Tome 1 : lien ici)


Sur votre gauche les stands des commerçants pour acheter tout un tas de goodies, tenues, sac, sabre etc.
Sur votre droite, les stands des éditeurs, avec toutes leurs nouveautés et avant premières spécialement disponibles pour Japan Expo.



Pour les plus chanceux (et fortunés), vous pouviez aussi acquérir des très belles figurines en éditions limitées. Sur certains stands, les pièces étaient si rares et si demandées, que des tirages au sort ont été organisés pour savoir qui pourraient repartir avec l’objet tant convoité.
Il y avait même des prototypes de figurines (qui ne pouvaient être achetés), de quoi mettre en appétit les collectionneurs.





Nous avons commencé les expositions par celle consacrée à Tetsuo Hara, qui honorait Japan Expo une nouvelle fois de sa présence. L’impressionnante statue qui représentait Rhao sur son fier destrier, était du plus bel effet.



L’exposition consacrée à Evangelion était intéressante, avec beaucoup de croquis. Pas très grande, mais très condensée. Tout ce que nous aimons.
Nous nous sommes ensuite amusés à remplir notre feuille avec tous les tampons nécessaires de Neo Genesis Evangelion. Cela nous a fait naviguer de stand en stand, jusqu’à ce que nous soit révélé le nom du dernier tampon à retrouver.


Nous avons rencontré sur le stand qui regroupe les maisons « Delcourt », « Soleil Manga » et « Tonkam », les auteurs du beau livre co écrit par Rui Pascoal et Gilles Broche sur la série animée Les mystérieuses cités d’or.
Pour écouter leur interview :
Pour télécharger l’interview : CitesDor.07.2013.mp3
(pour lire notre chronique de cet ouvrage : lien ici)


Du côté des séries trans-média, nous sommes passés sur l’immense stand d’Ankama. La maison Ankama est présente aussi bien pour ses jeux vidéos, que pour ses mangas ou ces bds.
Vous pouviez vous régaler avec Wakfu, Dofus, Freaks Squeele, City Hall et autres plaisirs du genre…



Nous avons eu le plaisir de rencontrer plusieurs dessinateurs des séries Wakfu et Dofus. Ces quatre artistes à la langue bien pendue nous ont expliqué, avec bonne humeur leur façon de travailler sur ces différents projets.
Pour écouter leur interview :
Pour télécharger l’interview : Ankama.Dofus.Wakfu.07.2013.mp3
(pour lire notre chronique du tome 2 la bd Wakfu-Shak-Shaka : lien ici)


Nous avons également croisé le chemin d’une association qui proposait à plusieurs mangaka de réaliser devant le public des représentations de Yokaï


Japan.Expo.2013 par dd1ca5ba6654e9ed922025635

Côté Comic Con, nous avons fait de bien belles rencontres.
A commencer par celle de Pierre Pevel, qui à la sortie d’une conférence sur le Jeu de Rôle, à laquelle il participait avec R.A. Salvatore, Alexis Flamand et une quatrième personne dont nous n’avons pas eu le nom (qui a participé à la rédaction de Casus Belli).


Pierre Pevel a nous donné quelques informations sur son dernier roman Haut Royaume, sortie aux éditions Bragelonne.
Hors interview, nous avons appris qu’un jeu de rôle tiré du roman Les Lames du Cardinal verrait le jour prochainement. Si l’intégrale du roman est disponible chez Bragelonne, le premier tome et aussi disponible depuis janvier 2013 en petit format chez Folio Sf. Le deuxième tome sera disponible pour la rentrée chez Folio SF.
Pour écouter l’interview :
Pour télécharger l’interview : PierrePevel.07.2013.mp3

Si vous aimez R.A Salvatore et les jeux de rôles, vous êtes passés par l’exposition sur les Royaumes Oubliés.



L’exposition sur XIII faisait le point sur l’ensemble de la série (y compris spins off consacrés aux personnages secondaires et réalisés par différents auteurs à chaque tome)



Celle consacrée au jeu Remember Me. Aleksi Briclot, invité d’honneur de Comic con est venu à cette occasion parler de Remember me, premier jeu vidéo du studio Dontnod Entertainement dont il est le cofondateur. L’exposition a permis de connaître des décors et des croquis sur plusieurs personnages.



En traînant dans les allées du Comic Con, nous avons rencontré une équipe de Quidditch, avec des règles adaptées pour les moldus. lien page facebook
Pour en savoir d’avantage sur ce nouveau sport :
Pour écouter l’interview :
Pour télécharger l’interview : Paris.Frog.Quidditch.07.2013.mp3



Nous avons croisé la route de l’association Zombie World (lien ici ), qui soutient la cause zombie sous toute ses formes, pour notre plus grand bonheur !
Pour écouter l’interview :
Pour télécharger l’interview : Zombies.World.07.2013.mp3


Une très grande partie de l’équipe de la web série Le visiteur du futur était présente, comme invités d’honneur ! Que de chemin parcouru pour ce groupe de comédiens passionnés, dirigés avec talent par François Descraques. Le meilleur reste à venir pour eux, soyez à l’affût et rendez vous en janvier 2014 pour voir le résultat. Plus d’information sur le site officiel : http://www.levisiteurdufutur.com/

Vous pouviez voir quelques costumes et un élément de décors, sur une partie du stand Ankama.




Les amateurs de lego (Free Lug lien ici ) étaient une nouvelle fois présents, avec leurs réalisations toujours aussi impressionnantes.


Les fans de Star Wars étaient présents en nombre. Avec par exemple quelques reproductions de très grande qualité assurées par The Prospectors Squad, la 501st Legion et la Crescent Moon Alliance, sans oublier les associations plus modeste ou des festivaliers passionnés.


Ou de belles démonstrations de combat au sabre laser comme celle réalisée par l’association Geek And Sword que vous pouvez visionner ci-dessous. leur site officiel www.geekandsword.com et leur page facebook: www.facebook.com/GeekAndSword


jedi.fight.comic.con.Paris.2013 par dd1ca5ba6654e9ed922025635


Les fans de Doctor Who (qui sont de plus en plus nombreux) ont eu le plaisir de voir l’intérieur du Tardis. Nous vous rappelons qu’aura lieu un bel événement fin novembre à Londres pour fêter les 50 ans de la série, malheureusement, il n’y a plus de place disponible.


L’expositions sur la bd World War X vous expliquaient le processus de création de la série.
A l’occasion de Comic Con, sortait le dernier tome de ce triptyque aux éditions Le Lombard.
(pour lire notre chronique de ce tome 3 : lien ici)


Dans le quartier web, vous pouviez discuter avec les créateurs de nombreuses web série. Pour n’en citer que quelques unes : Les souverains lien ici , Saturday Man le premier sentai belge qui avait été présenté par Marcus l’année dernière lien ici , Another Hero lien ici .


Une conférence intéressante que nous avons suivie : celle consacrée aux fans films avec 4 réalisateurs français qu’il faut suivre : Julien Mokrani, Guillaume Heulard, David Sarrio, Nicolas Duval et Geoffroy Bisseaux.


Voici un résumé de ce qui a été dit :
Tout a commencé par une présentation de filmographie de chacun :

Guillaume Heulard : Laissé pour compte: adapté du texte de Stephen King - 1ère diffusion à Strasbourg. Actuellement en cours de tournage d’une adaptation du roman métro 2033 de Dmitri Gloukhovski en fan film

Julien Mokrani : Batman ashes to ashes - Welcome to Hoxford

David Sarrio : Dardevil the teaser - Punisher the teaser

Nicolas Duval: adaptation Peter pan de Loisel

Geoffroy Bisseaux: fan film Batman

GH: ce qui me motive : l’envie de retranscrire, proposer sa vision. Et profiter de la fan base pour proposer son travail.

DS: c’est un rêve de gosse, des envies esthétique et techniques. Daredevil est sorti en 2001: je suis le plus ancien a la table. Je suis fan avant tout de comics. Superman m’a donné envie de devenir réalisateur.

GS: madwolf: tournage en anglais pour l'international . Cela permet de se faire connaître ailleurs

GH: le choix du court métrage : la diffusion plus simple sur internet.

JM: Pour les fan films, nous ne payons pas de droit d’auteur. Mais il existe une tolérance de la part des artistes et des maisons de production, notamment Warner. Ce qui permet de continuer à tourner des fan films. Mais normalement nous ne devrions pas avoir le droit de le faire.
Objectif : montrer son travail avant tout.

Comment trouver des producteurs?
DS: on en trouve pas. Il faut se débrouiller seul. Casser sa tire-lire. Après des fois il y a un coup de chance: ce qui permet de trouver un mécène, un technicien chevronné...
Pour Powerless, l’ambiance est différente, c’est une création personnelle mais qui reste très proche de la popculture, donc pas de producteur.

ND: J’ai commencé en fan film avec des producteurs. Ce qui a permis de reprendre les droits finalement. Du coup interdiction de diffuser le film sur internet. Mais cela à permis de travailler avec Loisel.

DS: je fais des fan-films parce qu'il y a une envie personnelle.

Des difficultés pour que le film de genre existe en France ?
JM: il y a beaucoup de films de genre en France. Sur un circuit très indépendant, mais très présent. Il faut peut être s'éloigner de la violence.
Pour ne prendre qu’un seul exemple : il y a beaucoup de polar en France. Et le polar est bien un genre !

JM: L'avantage de Fan film : pas de limite. Si ce n'est la cohérence de la narration.
Warner m’avait dit : on veut vous voir, suite à la sortie de Batman ashes to ashes. Mais la rencontre n’a pas pu avoir lieu.

Pour l’adaptaion de Welcome to Hoxford, il y eu un bon retour de Ben Tempelsmith mais il n’a pas eu le droit de participer au projet.

GH: Pour le système proposé par Stephen King pour les fans films : il faut payer 1 $ et il est possible de faire un fan film à partir des textes de Stephen King. Tout ce qu’il souhaite après, c’est de recevoir un DVD. Son exemplaire va lui être envoyé. Je verrai bien s’il y a une réaction.

GS: DC comics veut un retour sur le court métrage.

Les Sfx:
DS: c’est toujours un problème d'argent. On doit faire confiance à son œil. Tout est question de moyens et de compétences.

ND: les Sfx c'est le plus dur pour remplir les fonds verts et bleus. Pas d'argent en post production dans la plus part des cas, donc il faut du temps.

GH: c'est le plus compliqué. Sur Métro 2033 nous ne sommes que 2.
Pour 50 plans: c'est du travail tout les soirs après sa journée. Le tournage se fait dans mon appartement.

JM: Pour Batman ashes to ashes, nous étions 2 à bosser dessus. Nous avons reçu en plus des coups de mains par chance.

Pour Welcome to Hoxford, ce fut très différent. Pendant l’écriture du scénario nous avons constitué une équipe de postproduction avec 140 graphistes. Cela a permis de monter 130 plans en 3 moins et demi. Même si c'est toujours dur à la fin, car il faut faire des compromis.
Il faut réussir à faire oublier les effets spéciaux lors du visionnage pour le spectateur.

GB: J’ai du faire beaucoup de coupes malheureusement. Pour le plan d'ouverture: bon timing par rapport à la postproduction: 8 mois. Budget: bénévole.

Casting ?
DS: pour Dardevil : pas de dialogue, c’est plus simple pour faire ses choix.
J’ai choisit un acteur principal et 4 doublures en fonction des compétences de chacun (boxe thaï, gymnaste…)

Sur Projet Gamma: l’acteur avait une bonne gueule mais son jeu n’était pas au top.

Pour Punisher: J’avais déjà travaillé avec le comédien. Et il n’avait pas de dialogue. Donc ça va.

Avec Powerless: le casting est anglosaxon.

JM: J’ai eu un coup de chance. Samuel bodin avait fait une école d'acteur à Cannes. Il connaissait de très bons acteurs. Ensuite la rencontre avec Louis Leterrier: j’ai participation au tournage du Choc des Titans. Et aussi le fait que Jason Flaming ait dit ok tout de suite.
E pour que Jason Flaming se rase le crâne ? Chance et obstination.

GH: J’ai tourné avec le comédien vu dans Hitman, dans le jeu vidéo Heavy Rain et dans le prochain Luc Besson. Proposition salariale : gratuit. Normalement un tel acteur refuse. Finalement il a accepté pour 3 jours de tournage. Ce qui était prévu : 5 jours. Il a fallut adapter. Au final je suis très content car j’ai eu un très bon acteur avec des émotions pour raconter une histoire.

GS: Au départ, je voulais qu’une voix off : Ddoudou qui est le doubleur de Vine Diesel dans Babylon ad. Finalement je l’ai utilisé comme acteur.

Laurent : j’ai passé un casting pour jouer double face. Mais le personnage s'est transformé en proto joker en raison de gros problème de maquillage pour le tournage. Du coup changement de costume. Et improvisation.
Quel intérêt pour un acteur de tourner dans un fan film ? Le goût pour les univers oniriques. Le fan film permet de faire quelque chose de différent.

Choix du tournage en anglais ?
JM: Pour Batman nous avions fait le choix du français parce que c'est plus simple pour le tournage et pour la direction d’acteur.
Pour Welcome to Hoxford : ça c'est imposé tout seul. Il faut travailler avec ce que l'on maîtrise.

GH: J’ai fait le choix de comédiens anglais qui ont pris l'accent américain.
Ils parlaient français. Donc c’était facile pour la direction d'acteur. Mais cela m’a obligé à changer chaque image des fenêtres pour les paysages extérieurs soient crédibles.
Pour Métro 2033 : ils parlent anglais avec un accent russe. Pour que ce soit le plus diffusible possible à travers le monde.

Des aides possibles pour les fan-films ?

DS: de toute façon il n'y a pas d'aide à attendre.

JM: je suis une exception : j'ai eu de l'argent pour éditer des dvds.
Et j'avais de l'argent de la région centre pour une adaptation de Stephen King : Mais ça ne s’est pas fait pour problème de production. Cnc: avait dit oui. Des fois ça marche. Il faut avoir un bon projet.

ND: le format du film (un pilote) n'entre pas dans les demandes de financement donc pas plus d'aide possible que les autres. Donc je demande de l’aide à des connaissances.
Loisel voulait voir des choses très vites: chance d'avoir de l'aide avec les connaissances.
Tournage en anglais pour avoir des acteurs qui collent à la bd.
Le projet est parti maintenant au Québec: donc ouverture à l'international.

DS: Batman deadend : très impressionnants à l'époque. Depuis il y en a beaucoup de fan-film

JM: Portal : un film bien foutu. David Tomachivski, un gars à suivre.

GH: Il y a des réalisateurs qui ont des aides inattendues.
Attaquez des bas niveaux :7.000.000 de vues du coup Sam RAIMI lui a confié le remake d'évil dead. The Raven: achat par Mark walberg

GS: district 9: le court métrage. et grâce au travail de Julien Mokrani

GH: Mama : projet 1 plan séquence. Devenu un film de Guillermo DelToro

Trop de réalisation actuellement ?
JM: non c'est très bien. Au contraire. Très bonne émulation. Même fait dans un garage: par exemple Kheidara en 7 ans ! Et quel résultat impressionnant !

Vos Projets:
JM: il faut créer ses propres univers après des fan film.

Diffusion bande annonce : métro 2033 finie cette nuit.

JM: projet : un long métrage. L’adaptation de la BD les sentinelles éditée par Delcourt. Le film est produit par Aexandre Aja. Pour faire un rapide résumé : Robocop à la 1ère guerre mondiale, de façon très réaliste.

DS: Powerless est toujours en cours, la suite du tournage en septembre.







Du côté des allées des « jeunes créateurs » vous pouviez également rencontrer beaucoup de monde. Les visiteurs ne s’y sont pas trompés, car ils y étaient nombreux. Nous y avons vu beaucoup de talents prometteurs.



Ce fut également l’occasion pour nous de rencontrer Cristina Rodriguez, qui était sur le stand Studio Gothika. Nous avons ainsi pu parler de son roman fantastique édité chez Le Pré aux clers Le Baiser du Banni. Pour lire notre chronique de l’ouvrage : lien ici

Pour écouter son interview :

Pour télécharger son interview : Cristina.Rodriguez.07.2013.mp3




Côté jeux, il y en avait pour tous les goûts, comme à chaque fois.




Vous pouviez vous adonner aux jeux vidéos sous toutes leurs formes. Que se soit avec des classiques du genre, dans ce cas, vous pouviez vous rendre sur le stand de l’association MO5.com ou sur le stand de Marcus.




Si vous vouliez vous confronter à des adversaires en PvP, vous pouviez venir sur différents stands pour montrer tout votre dextérité sur écran géant ou participer à des tournois.



Vous aviez également la possibilité de rencontrer vos coéquipiers sur le stand du jeu gratuit Transformice (lien ici ). Un jeu coopératif, qui ne nécessite qu’un navigateur web.
L’équipe du jeu est en train de finaliser un nouveau jeu qui sortira à la fin de l’année.
Pour en savoir plus sur Transformice et sur Celousco



Pour écouter l’interview :

Pour télécharger l’interview : Transformice.07.2013.mp3


Si vous préfériez les jeux de plateaux, alors vous aviez également l’embarras du choix.




Et pour les jeux plus traditionnels, il y avait tout autant de quoi faire.




Une nouvelle belle édition pour Japan Expo et Comic Con. Il est toujours aussi impressionnant de voir l’immensité du Festival, d’y retrouver tous les acteurs majeurs aux côtés d’amateurs. Il y a toujours une nouveauté intéressante à y découvrir.

Rendez vous l’année prochaine pour la 15ème édition !