Oomph!Le 04/04/2006

Interview faite par téléphone avec Dero, chanteur de Oomph! à l'occasion de la sortie de leur album Glaube Liebe Tod



site officiel de Oomph ! : oomph.de

LAM : Avec Whareit oder Pflicht (Pile ou Face), album qui a presque été sacré disque de platine, vous aviez décidé de faire un cd avec des paroles uniquement en allemand. C’était la première fois que vous faisiez cela. Et maintenant avec Glaube Liebe Tod (Croyance, Amour, Mort) les textes sont de nouveau en allemand. Pourquoi avez-vous arrêté d’écrire à la fois en anglais et en allemand ?

Oomph! : Et bien, c’était prévu. L’édition collector de Whareit oder Pflicht en Allemagne contenait 4 titres en anglais. Et cette fois, cela ne s’est pas fait. Je veux dire, je ne veux pas me forcer et écrire artificiellement. Bien sûr, en allemand je peux laisser aller mes émotions et faire mieux ressortir des choses plus profondes. Parce que je vis, je rêve dans ma langue maternelle. Donc c’est la voie la plus facile pour retranscrire toutes ces choses. Et bien sûr, c’est excitant de penser et chanter en allemand.


With Whareit oder Pflicht, which was almost platinum, you decided to make a cd with all the lyrics in German. It was the first time you did something like that. And now with Glaube Liebe Tod, it’s all in German too. Why did you decide to stop to write songs both in English and in German ?



Well it was a certain plan, I mean. The limited version of Whareit oder Plicht in Germany contained 4 English songs. So, yeah, this time it did come up. I mean I didn’t want do force it, artificialy, so … Well of course in German, I can let my emotions and all the deeper stuff better. Because, I live all throught those things and my mother tongue, and I dreamed in my mother tongue. So it’s the most big way to reflect all those stuff. And of course it’s an exiting XXXXXXX to think and to sing in German. Because there is so many acts, singing in English.

LAM : Après Whareit oder Plicht, qui est l’un de vos meilleurs albums, avec quel état d’esprit êtes vous retournés enregistrer votre nouvel album Glaube Liebe Tod ?

Oomph! : Nous voulions garder l’énergie et l’enthousiasme de l’année et demie qui a suivi la sortie et succès de Augen Auf (le 1er single) et Whareit oder Plicht, qui étaient n°1 des charts et pendant 13 semaines dans le top 10. C’est très rare pour la scène rock et pour un groupe de rock d’avoir un single n°1. Notre compagnie de disque nous a dit : « Et bien nous ne nous attendons pas à ce que vous refassiez un autre n° 1 ». Nous avons essayé de garder cette énergie, essayé de continuer. Alors nous sommes retournés dans nos studios, pour essayer d’écrire de nouvelles chansons avec toutes les bonnes vibrations de notre précédente production. Et après 3 mois, nous nous sommes retrouvés. Car chacun a composé de son côté, dans son propre home studio et à la maison. Nous nous sommes regroupés au studio, celui où j’habite, pour voir ce que chacun avait composé et nous avons été très satisfaits du résultat. Ça a été très agréable de reprendre après une pause, avec des vacances… Après le facteur temps aurait été trop fort. La pression du temps aurait été une mauvaise chose. Et comme nous étions satisfaits du résultat de nos compositions, nous avons continué de composer des choses ensemble, pendant encore 2 mois. Et ensuite, nous sommes allés voir la maison de disque, qui a été satisfaite du résultat. Et ensuite nous avons produit et mixé. Oh non, nous avons enregistré, bien sûr. Et ensuite mixé. Tout cela en 1 an et demi, c’est allé assez vite.


After whareit oder Pflicht, which is one of your greatest album ever, In which way of mind did you decide to go back to record the new album Glaube Liebe Tod ?





We just wanted to keep the spur of the energy and the entouthiasm of these one and the half year of that realease and that success with Augen Auf, the first single and Whareit oder Pflicht that you plaid in Germany, which was number one in the single charts and which was 13 weeks top ten. This is very sheldom for the rock scene, you know, for the rock band to have a number one single. Fortunatly, our record company took the pleasure to tell us : "Oh well, we didn’t expect an other number one single from you". You’re a rock band so please write a good album, you know. And this is what we tried to do. We tried to keep all those energy. Try to continue. So we went to your studio, tried to write new songs with all those good vibes from the last release. And after 3 months we met, because everybody wrote on is own, in his own home-studio and at home. And we met after that time. Meet at a studio, where I live, to see what each member wrote and we were pretty much satisfied with the result. And it was good to continue and after a break, with holidays, you know, then the finest… the time factor would be to high you know. Then the preasure considiring time would be bad thing. So we were pretty much satisfied with the result so we continue to write this stuff together, 2 months more and then we went to the record company and they were also satisfied with the result. And then we produced it, we mixed it also. Oh no, before that we recorded it of course. And then we mixed it. And in one and a half year all gone pretty fast.

LAM : Comment s’est passée la création de l’album ? Vous avez travaillé chacun de votre côté et nous ne vous retrouviez que dans certaines occasions ?

Oomph! : Cette fois, ça c’est passé comme tu viens de le dire. Tu sais après avoir passé autant de temps sur la route, ensemble, tu as besoin de prendre un peu de distance. Cette fois nous avons composé séparément. En comparaison, l’album précédent avait beaucoup de titres composés en sessions traditionnelles. Cette fois c’était chacun de son côté. Cela fait que c’était intéressant, tu sais, 3 compositeurs avec 3 caractères différents. Le but principal était de créer un album surprenant. Il nous reste des dimensions musicales nouvelles à explorer. Comme nous nous développons en tant qu’êtres humains, nous nous développons aussi comme musiciens. J’espère que tout le monde reconnaît ces développements. Il y a de nouveaux impératifs, comme c’était le 1er album avec une chanson que nous avons transformé. Celle d’Ennio MORICONE « Il était une fois dans l’ouest » qui est devenue une chanson typiquement Oomph ! . Tu sais, j’ai du écrire des paroles pour cette chanson. Car la partition originale n’est avait pas. J’ai du inventé la ligne de champ. C’était un challenge. Cela a été un véritable honneur pour nous de faire ça. Cela a été difficile d’avoir l’accord d’Ennio MORICONE. Mais nous l’avons obtenu. Nous avons discuté avec ses avocats et il était assez tranquille et a dit : « Pas de problème, c’est une bonne chanson, nous avez fait du bon travail, les paroles sont ok aussi, vous pouvez faire ça ». Donc nous sommes assez satisfait de ça.


How was it for the creation ? Do you work all together all the time or do you meet only at special moments to see what you wrote on your own side ?



This time it was that way arround, that you mentioned. You know, after such a long time together on the road, on the last tour, we need to stand distance. This is why we wrote separatly more this time. In comparison to the last album where many songs were writen in traditional sessions. This time it was that way around. That made the thing was interesting, you know, 3 composers with 3 differents caracters. So the main goal is to create a supprising album… There is still new musical dimensions for us to explore. As we develop as human being, we develop as musicians. I hope that everybody recognised those development. There is new imposers, like this was the first album we ever did with a song on we transform on a traditionnal soundtrack scene from Man with an harmonica from Ennio MORICONE to a typical Oomph ! song, you know. I had to wrote lyrics for that song. Because in the original scene there is no lyrics. I had to invent vocal lines for that. It was a challenge. I twas a great honor for us to do that. It was pretty hard to get through to Ennio MORICONE to get permission, but we got through finaly. We talk to his lawyers and then he was pretty relax and said to his lawyers « no problem it’s a good song, you did a good job and the lyrics are ok also. You can do that » So we are prtty much satisfied with it.

LAM : Quelques titres sont plus intimistes que d’habitude. Des titres comme Die Schlinge ou Eine Frau Spricht Im Schlaf ou Land In Sicht. Pourquoi avoir créé de telles chansons. Est-ce fait intentionnellement ou cela s’est-il imposé à vous naturellement ?

Oomph! : Et bien, notre musique doit représenter notre état émotionnel du moment. Bien sur tout change dans la vie, nous changeons tous. C’est pourquoi notre musique change tout le temps. C’est bien d’entendre qu’il y a de nouvelles impulsions, comme tu dis. Ce sont de nouvelles choses. Nous ne sommes pas un groupe qui s’auto copie. Si les chansons surprennent alors nous sommes réjouis. Et nous ne ressentons pas les choses d’une seule façon. Il y a différents états émotionnels dans nos vies et parfois tu ne le récents pas, mais c’est plus tranquille. Nous ne sommes pas effrayés de montrer nos différentes émotions. Nous ne sommes pas intéressés par les gens qui nous disent « ok, nous voulons que nous continuiez à faire des titres tranquille, puis agressif ». Si tu commences à faire de la musique de cette façon, tu commences à mentir. Et nous voulons être aussi honnête que possible. C’est la raison pour laquelle Oomph ! n’est pas un groupe dans lequel, en écoutant une seule chanson, tu connais l’ensemble du groupe. C’est bien de toujours avoir de nouvelles choses à essayer et de nouvelles émotions à montrer.


For some tracks, it’s seems to be more intimist than usual. Some songs like : « Die Schlinge » or « Eine Frau spricht im Schlaf » or « Land in Sicht ». Why do you create such intimistic songs ? Is it something you create purposefully or is it you like that ?



Well I mean our music is for us and must respect momentary state of emotions you know. Of course everything changes in life and we all change. This is why our music changes all the time. It’s good to hear there’s a new impulse as you said. There’s new things.We are not a band who want to copy ourselves you know.If the songs surprise, then we reach a lot. And we not only feel in one way. Ther’s different states of emotions within our lives then sometimes you don’t feel it but your more calm. So we’re not afraid of showing our different ranges of emotions. We’re not interested to share when you say « ok man, we have to keep on with this, because you should be cool and aggressive » If you do music like that, you start to lie. We want to be as honnest as possible and well… This is the reason why Oomph ! is not a band with you can say if you hear one song, you know the all band. It’s good to always have new things to try and new emotions to show.

LAM : Quelles sont vos principales sources d’inspiration pour cet album ?

Oomph! : La vie en elle-même, je dirai, car, comme je le disais, nous voulons que notre musique nous ressemble. Je veux que mes paroles me ressemblent et bien sur nous sommes une sorte de miroir de la société. De ce fait, nous voulons nous questionner. Nous ne sommes pas des gens qui veulent des ruptures ou des réponses percutantes, je ne sais pas. Pour nous le questionnement est très important. Nous nous considérons comme agnostiques, tu sais, nous ne sommes pas des croyants traditionnels, que ce soir dans le domaine de la religions ou d’autres. Nous sommes intéressés par tellement de choses et nous posons des questions. Pour beaucoup de personnes, c’est intéressant quand les gens s’interrogent, c’est la raison pour laquelle nous sommes autant critiqués par de nombreuses radios, en Allemagne, pour notre 1er single de notre nouvel album « Got Ist Ein PopStar ». Parce que je pense qu’il y a un étrange développement dans le monde occidental, en Europe de l’ouest maintenant, les cultures chrétiennes se radicalisent de plus en plus en réaction aux nations islamiques. Je pense que la peur se développe, dans un climat terroriste. C’est triste de voir que la liberté d’expression n’est plus aussi importante, singulièrement. Nous n’avons rien à voir avec les caricatures de Mahomet par exemple, mais pour l’album Echo, qui a reçu un prix, on nous a dit « Non, vous ne pouvez pas jouer ici (à la remise des prix), nous ne voulons pas heurter les convictions religieuses de nos spectateurs » . C’était vraiment très étrange, la globalisation américaine des médias, tous ont une vision américanisée du sexe et du crime, dans le sens scandaleux des choses, et d’un autre côté, ils critiquent les nations islamiques pour leur intolérance avec des groupes comme nous, car nous mettons un miroir en face de la société.


What are your prinicipals sources of inspiration for this album ?



Life in it-self I would say, because, as I said, we want to reflect our-self in music. I want to reflect my-self with my lyrics, and of course, we are a kind of mirror of society. So we want have questions. We are not people who want failures, some down fall answers, i don’t know. For us questions are the most important. We consider ourself as agnostic person, you know, we are not traditionnal believers, in religion or whatever, so we are interested in many thing and we ask questions. For many people, it’s interisting when people ask questions, this is the reason why we are critic by many radio station, in Germany, concerning of the first single of the new album « Got Ist Ein Popstar ». Because, I think there’s a strange development going on in the western world, west in Europe right now, that christian cultures are radicalising more and more as a reaction of the islamic nations. I think the fear is growing, in a time of terrorism. It’s sad to see that freedom of speach is not that important anymore singingly. Because we ‘ve got nothing to do with the Mahomet’s caricatures, for exemple. But at the ????? from the Echo, which is the ?????? Music Award that you can compare to the Brit Awards, they said : « No, You can not play here, because we don’t want hurt our viewers’ religious feelings ». It was really strange, the american globalisation of media, all have the american way of sex and crime in is scandalous way, and on the other hand, they critisize the islamic nations for being intolerant, and in the other hand they show those intolerance by ????? band like us, because we just put the mirror in front of the society

LAM : Sur vos albums, la plus part du temps, vous alternez les titres calmes avec des titres plus rapide ou agressifs. L’ordre des chansons est-il quelque chose d’important

Oomph! : Bien sur. L’être humain et nous tous avons différentes formes d’émotions.


On your album, it’s most of the time, alternatively a calm track and a speeder or more aggressive track. Is the order of the tracks on the cd, something important ?



Of course, human being and we all have different shape of emotions.

LAM : Sur votre site internet nous pouvons écouter quelques titres de Glaube Liebe Tod et lire les paroles sur un gros livre en fond. Qui a décidé de cet aspect visuel ?

Oomph! : Nous avons travaillé le visuel cas nous avons 3 mots et 3 symboles. La Croix symbolise notre conscience de la sûreté ou de la croyance. Le cœur symbolise l’amour et le crâne symbolise la mort. Il y en a un virtuel et un réel que nous emmenons avec nous sur nos rendez vous promotionnels. Et vous pouvez gagner un voyage pour assister à un concert, des pass back-stage… C’était bien de voir ces choses entre la vie… la question de la vie ou … la vie est une question de chance par exemple, avec les jeux de hasard, les machines à sous, etc. Et c’est à propos, bien sur, du marketing tu sais. Le Pape allemand était l’année dernière le plus gros titre des magasines allemands que nous avons. Les plus grands magasines allemands pour les teenagers, pour la musique, ont des grands posters du pape. De ce fait, le pape était une Pop-Star, dans un sens. Et il l’est toujours. C’était incroyable pour nous à voir, dans un sens négatif, que rapidement le marketing et les gens du vatican ont créé une Pop-Star pour les masses à partir d’un vieil homme. Tu peux trouver des livres sur jesus, des marionnettes, toutes sortes de choses… Tu peux trouver une croix avec jesus qui a les yeux qui roulent, tu vois ce que le veux dire. « C’est la culture pop » comme Andy WAROLD aurait pu dire. C’est un des aspects du 1er single de Glaube Liebe Tod : Got Ist Ein Popstar. L’autre aspect, c’est tout le marketing qui se développe tout autours avec les comptables. Il y a eu un grand changement, de nombreuses personnes ont échangé leur religion traditionnelle pour la nouvelle religion : la télévision. Les nouveaux dieux sont les Pop-Star, créées par ces émissions de casting. Les gens élisent de nouveaux dieux, de nouvelles idoles. C’est aussi amusant de voir ça pour nous. Nous voulons changer ça, avec cette chanson, d’un point de vue satirique. Nous sommes à l’écoute des choses que cela provoque. Mais je pense que la provocation est une bonne source pour faire prendre conscience aux gens et les réveiller. Mais la démocratie se radicalise de plus en plus. C’est vraiment une chose étrange à voir. C’est cette américanisation et je suis assez effrayé par ce développement.


On your web site we can listen some extracts of Gluabe Liebe Tod, and read the lyrics on a big book with the Death behind. Who decided of this visual tring ?



We work the art as we have the 3 words and the 3 symbols. The cross symbolise in our concious the safe or belief, the eart symbolise love and the skull symbolise death. So the idea of the slot-machine with the 3 symbols, we invented those slot-machine , there is a virtual one and a real one that we take with us on the promotion dates. And you can win a travel to a concert, back-stage… It was good to have this thing between life… the question of life or… life is all about luck for exemple, with the lucky games, with slot machines and stuff. And it’s about, of course, marketing, you know. For exemple, the church does marketing concerning belive, concerning the german pope. That was a big thing in the german media last year, and it still, you know. The german pope was last year a german biggest tittle magasine than we are, the biggest german magasine, for teenager, music has a big poster of the german pope and stuff. So the pope was a pop-star, in a way. And he’s still. It was really amasing for us to see, in a negative way, that pretty soon the marketing and the guys from the vatican created a pop-star for the masses of an old guy. You can find issues from jesus, marionnet, and stuff like that… You can find a cross of jesus where he trikkle with his eye, you know what I mean. « This is pop culture » has Andy Warold would have say. This is one aspect of the first single from Glaube Liebe Tod, Got ist Ein Pop-Star. The other aspect, is all the marketing growing all around with the counting house now days. There has been a big change, that many people exchanged the traditionnal religion into a new religion : tv , you know. The new god for them are the pop-stars, created by those castings events. They elect all new gods, and all new idols. This is also really funny to see for us. We want to change that, within that song, in a very satirical way. We were aware of the fact that provoque. But I think that provocation is a good source to make people aware of stuff and to wake up people. But democraty is radicalising more and more. This is a really strange thing to see. It’s the american way and I’m pretty much affraid of that development.

LAM : C’est quelque chose que nous pouvons voir dans votre clip « Got Ist Ein Popstar ». Est-ce important pour vous de réaliser des vidéos, d’avoir des images en plus de la musique ?

Oomph! : Oui, bien sur, c’est bien de montrer nos intentions. Avec la vidéo nous voulions montrer les deux faces de la pièce « Marketing ». Une face pour les croyants, qui croient dans la religion, les gars qui font du marketing avec une telle machine et sur l’autre face la mort de la Pop-Star. C’était la façon parfaite pour montrer le lien entre ces mondes et c’est pourquoi nous avons choisi une histoire où nous élevons un home ramassé dans la rue, dans les bas fonds. Il est élevé jusqu’à devenir une Pop-Star et il ressemble à jesus. C’est ce qui s’est passé pendant toute l’année 2000 avec jésus. Ils en ont fait une Pop-Star également. Et les nouveaux dieux sont les Pop-Star. De ce fait il y a un lien.


It’s something we can see in your video clip. How was the recording of the video clip « Got Ist Ein Pop-Star » and is it important for you to make some video, to have the image plus the music ?



Yeah, of course, it’s a good way to show your intentions. With this video, we wanted to show both side of the marketing coin : One side of the belivers, who believe in the religion, the guys who do the marketing for that machinery , and the other side was the pop-star doom, you know. That was the perfect way to show the link between those world, and why we chose a story of pumping up a guy from the street and. Pumping him up from the basement. Jumping him up to a pop-star, you know. And he’s looking like Jesus, ok. This is what happened all over 2000 with Jesus, they made of pop-star of him also. And the news gods are the pop-star. So there is a link.

LAM : Quel est ton auteur préféré ou ton livre préféré ?

Oomph! : Oh, il y en a quelques uns. Je suis un grand amateur de poèmes. J’aime beaucoup les poèmes, j’apprécie Bertolt BRECHT, Gottfried BENN, la poésie des expressionnistes allemands m’a beaucoup influencé. Bien sur j’aime aussi les auteurs modernes comme par exemple Dan BROWN. C’est très intéressant ce qu’il a fait avec le Da Vinci Code et Illuminati. Et comme autres livres, je ne sais pas si vous avez la traduction en française : The Metusalem Complot « Notre société vieillie de plus en plus, le taux de naissance décroît. Ce sera le prochain crash. Nous savons tous qu’il y aura un conflit des civilisations entre le monde occidental et les nations arabes ou le tiens monde. Le prochain crash aura lieu entre les personnes âgées et les jeunes. Car cela ne va plus ensemble. Ce sera difficile pour les jeunes de payer pour les personnes âgées dans le futur… Ce sera le plus gros problème pour notre société ». C’est un bon livre, je le recommande : The Metusalem Complot.


What is your favorite book or writer ?



Oh, There is a few. I am a huge fan of poems. I like poems very mutch, so I like Bertolt BRECHT , Gottfried BENN, the expressionist of german poetry infuence me very much. Of course I like also modern writers like Dan BROWN for exemple. It’s very intersting stuff he did with The DaVinci Code and Illuminati. And other books like, I don’t know if you have the translation in your language, The Metusalem Complot : your society gose older and older, the brith rate are decreasing. This will be the next crash. We all know that tere is a crash of civilization concerning the wertern world and the arab nations for exemple or the third world. The next crash will be be between the young people and the yong people. Because it doesn’t fit anymore. It will be hard for the yong people to pay for the old people in the future and… This will be the next big problem for our society. This is a good book, I can recommand it : The Metusalem complot.

LAM : Quel est ton film préféré ?

Oomph! : Mon film favori, et bien, bien sur le Parrain est un de mes préférés. Et Le Bon, la Brute et le Truand. Il y en a quelques uns. Les nouvelles vidéos, les nouveaux films, je peux recommander Match Point de Woody ALLEN… Je ne suis pas très friand des grosses productions pour mangeurs de pop-corn comme Independance Day ou Pearl Harbor. Je n’aime pas trop ce genre de daube. Je m’attache plus aux films où les acteurs sont bons ou l’histoire est bonne. J’aime « Check ans Travel », « Reservoir Dogs » de Quentin TARANTINO, vraiment. Il y en a trop pour pouvoir en mentionner que quelques uns.


What is your favorite movie ?



My favorite movie, well, of course, The God Father is one of my favorite, and of course, The Good, The Bad And The Ugly, well there is a few. The new videos, the new movies I can recommand : Match Point from Woody Allen… I’m not very much in to that mainstream pop-corn movie like Independance Day or Peral Harbor. I don’t like that shit very much. So I’m pretty much fixed on movies were the actors are good, and were the sotry is good. I like Check and Travel, Reservoir Dogs from Quentin Tarantino very much. There is too many to mention just a few.

LAM : Quel est ton album préféré ?

Oomph! : Et bien, je peux te dire le 1er album que j’ai acheté par moi-même. C’était Back In Black d’AC DC. C’est un très bon album. Bien sur l’album blanc des Beatles et Song Of Fait hand Devotion de Depeche Mode. Il y en a beaucoup, The Downward Spiral de Nine Inch Nails, Post de Bjork. Il y a beaucoup d’album que j’aime vraiment. J’ai une collection de 3000 albums, alors c’est difficile pour mois de n’en choisir que quelques uns.


What is your favorite album ?



Well I can tell you the first album I bought my-self. It was Back In Black from AC DC. So that was a great one. Of course The White Album from The Beatles and Songs of Faith hand Devotion from Depeche Mode. There is many, the Downward Spiral from Nine Inch Nails, Post from Bjork. There is a lot of album that I realy like, very much. I have a collection of 3000 albums so it’s hard for me to pick up a few.

LAM : Quand nous verrons vous en France ?

Oomph! : Nous avons quelques concerts en octobre, j’espère te voir bien sur.



30/09/2006 - 19h30 SALLE MOLODOI - STRASBOURG

01/10/2006 - 19h00 NINKASI - KAO – LYON

03/10/2006 - 20h30 HAVANA CAFE – RAMONVILLE

04/10/2006 - 18h30 ELYSEE-MONTMARTRE – PARIS


When will we see you in France ?



We have concerts in october. I hope to see you there of course.



30/09/2006 - 19h30 SALLE MOLODOI - STRASBOURG

01/10/2006 - 19h00 NINKASI - KAO – LYON

03/10/2006 - 20h30 HAVANA CAFE – RAMONVILLE

04/10/2006 - 18h30 ELYSEE-MONTMARTRE – PARIS

LAM : J’espère vous voir une fois encore.

Oomph! : Tu nous as vu à Paris ?


I hope to see you one more time.



You saw us in Paris ?

LAM : Oui, je vous ai vu à Paris, la dernière fois que vous êtes venu avec Punish Yourself. C’était vraiment incroyable. Tout le concert a été très intense. Et le fait que tu sois revenu à la fin, tout seul, pour chanter avec la foule. Cela a été un très bon moment.

Oomph! : Merci beaucoup. C’est vraiment important pour nous de montrer que nous ne formons qu’un avec la foule, tu sais. Nous ne sommes pas effrayé de revenir pour un rappel. Nous aimons cela. Nous voulons montrer que nous sommes très respectueux envers ceux qui viennent nous voir en concert. C’est une bonne opportunité pour nous de propager notre énergie et notre enthousiasme aux gens. Ce devrait être une interaction. Nous voulons montrer que nous sommes 4 sur scène et que les vibrations vont vers la foule. C’est notre but. J’aime sauter dans le public. C’est la meilleure métaphore pour montrer que je ne fais qu’un avec le public.


Yes I saw you in Paris, the last time you came, with Punish Yourself. I twas really amasing. And the concert was really intense. And the fact that you came back at the end, all alone to sing with the crowd. I twas such a great time.



Thank you very much. It’s really important for us to show that we are one withe the crowd, you know. We are not afraid of coming back. We like that. We want to show that we are respecfull for the one who came to see us live. It’s a great opportunity for us to spread our energy and our enthousiasm to the people. It should be an interaction, you know. We want to show that we are 4 on stage and that the wibes go to the crowdn you know. That’s our goal. I like to jump in the audience. This is the best metaphor to show that I am one with the audience.

LAM : Merci pour l’interview.

Oomph! : Je t’en prie.


Thank you for the interview



You’re welcome.