Llac Edicius

Groupe : Depressive Winter
Label :  
Année de sortie : 2006

DEPRESSIVE WINTER – Llac Edicius



DEPRESSIVE WINTER est un groupe qui sort de nulle part, plus précisément de Pamiers (Ariège).

A la base de ce projet, une personne : Profane (guitare et chant). Cet homme est un fan invétéré de métal extrême en tout genre, et de musique en général.

L’accompagne Tuomas (batterie, basse, guitare lead) que nous pouvons aussi retrouver dans le groupe HANTAOMA, le groupe de métal des sympathiques STILLE VOLK.



Le premier album, et première réalisation, de ce groupe atypique s’intitule « Llac Edicius ».



Après une intro glauque, sorte d’incantation nous menant au fond du souterrain d’un triste château cathare, non loin des geôles de l’inquisition, le poids, la noirceur et le froid nous prennent de toutes parts, sans espoir d’y échapper.

DW, c’est de la musique extrême : un mélange savant de black, de doom, de death, de heavy et d’ambiant. L’esprit qui dirige ce projet est certainement un dément.

Le chant est celui d’un écorché vif, mettant en valeur des textes traitant de la folie, de l’envie de suicide, des guerres de religion et de l’âme noire de l’homme. Les méfaits les plus noirs ne sont pas.

« Llac Edicius » est un album enivrant. Il nous plonge au cœur des racines du mal, celui qui est enraciné en nous. Une fois le cd lancé, aucun temps mort n’est marqué. Les chansons s’enchaînent comme une seule pour une durée de 54 minutes. Et pourtant cela semble si court. On en redemande d’ailleurs, à moins que la plage d’outro ne vous ait achevé avant la fin. Cette outro incarne la folie pure, rampante dans les limbes de nos esprits, prête à nous submerger telle une créature chtonienne sortie du pire des cauchemars lovecraftien.



Non content de nous servir une musique inspirée, à forte connotation suédoise, et pourtant originale, DW nous sert une production aux petits oignons. Le résultat est compact, uni, ultra professionnel. Ce cd, autoproduit rappelons-le, ferait pâlir de honte des groupes signés officiant dans cette catégorie.



De plus, la pochette achève de nous transporter dans les plaines glacées du nord de l’Europe. Leur univers est froid, insensible, désolé et torturé. Vous ne pourrez pas y échapper.



Ainsi, avec cet album, DEPRESSIVE WINTER nous montre qu’ils sont à la hauteur des grands et qu’ils savent bien faire. Pour un premier essai, ils ont fait mouche.



Le deuxième album est en gestation et devrait être dans la veine de l’excellent titre « Llac Edicius » qui ressort vraiment du lot de ces très bonnes compos. Souhaitons leur de trouver le label qui saura leur donner les moyens de leurs ambitions et qui pourra faire découvrir au monde que les français savent faire les choses en grand.



Je vous conseille fortement de visiter leur site internet pour vous faire une idée de l’ambiance et de la musique : http://depressivewinter.com/