Ruines Humaines

Groupe : Amesoeurs
Label : NORTHERN SILENCE
Année de sortie : 2006

AMESOEURS est un duo originaire de Avignon. Il est conduit par Neige (guitare, chant, synthés, batterie et basse) officiant aussi dans PESTE NOIRE et ALCEST ; et par Audrey (chant).



Ce MCD est très atypique. En effet, chaque chanson est unique. Plus la musique se déroule, plus la noirceur ambiante devient sous-jacente.



« Bonheur Amputé » : Le tempo est rapide, très black métal. Les guitares sont assez crades mais attirante, avec tout un panel d’harmoniques. La voix de Neige est déchirante. Vers la fin du morceau, une mélodie joy divisionnante entre, rejointe ensuite par une guitare distordue juste avant la fin.

Le texte dépeint une folie qui me fait penser au film l’Echelle de Jacob. Le sang devient boue, la pourriture vient de l’intérieur et elle nous prend à la gorge sans crier gare. La crise est fulgurante.



« Ruines Humaines » : Le morceau débute par une ambiance très calme et claire. Puis la claustrophobie annihile tout nos sens. La voix déchirante de Neige nous peint un monde urbain noir et dégoûtant. « Un enfer de ferraille » où nous sommes perdus, errants sans but et sans âme.

Tout au long du morceau, une basse omniprésente, accompagne de son roulement continu les guitares saturées et la batterie dans un mélange de cold rock et de black métal à la BURZUM (aussi étrange que cela puisse paraître).

Le morceau se termine sur un jeu de percussions très industriel.



« « Faiblesse des sens » : Ce morceau est le bijou de cet opus. Tout commence avec une guitare douce et la voix caressante de Audrey. Des arpèges appelant au repos de l’âme, à minuit, sur le banc d’une gare abandonnée de la foule de la journée. Vous pouvez respirer et vous abîmer dans la mélancolie de la contemplation des lumières au sodium de la nuit urbaine.

JOY DIVISION est encore passé par là, s’accouplant avec CURE au passage. La voix d’Audrey est très touchante.

Le morceau se termine avec l’arrivée de la guitare saturée renforçant l’ambiance de vide que l’on ressent à l’écoute de ce morceau.

Rien que pour l’écoute de ce morceau, l’achat de ce MCD en vaut la peine.



Cet opus rend vraiment hommage à JOY DIVISION, et pourtant se démarque de tout ce qui se fait actuellement dans le black ou dans le cold rock.

Ces trois morceaux s’enchaînent parfaitement. Le style évolue pour arriver au bijou « Faiblesse des sens ».

Le prochain album se situera dans la veine de ce dernier morceau, avec un caractère punk crado plus prononcé. Le côté black métal sera lui mis de côté.

Espérons que Audrey nous enchante de nouveau de sa voix et que les mélodies de guitares seront au rendez-vous.



AMESOEURS s’impose comme un excellent ONVI français et nous captive de ces tableaux musicaux noirs et poétiques.

Ajoutez à cela un visuel de toute beauté. Des photos noir et blanc froide sur papier glacé. La vision d’une ville aseptique, morte, où les âmes errent machinalement.



Allez de ce pas sur leur site internet : http://www.amesoeurs-music.com/