D N hAte

Groupe : Fornication
Label : Rupture Music
Année de sortie : 2007

Rupture Music, le rejeton de Several Bleeds Records, pour son premier anniversaire, nous propose « D N hAte », le nouvel opus de FORNICATION.



FORNICATION est connu pour ses précédents méfaits emplis de noirceur et de violence.

Avec ce nouvel album, ils renouvellent le genre tout en plaçant la barre très haut.

« D N hAte » est un album de black métal moderne très compact, à la violence froide et clinique.



Tout d’abord, un mot sur la production.

Cet album a été produit au Winterized Studio (DEPRESSIVE WINTER, HANTAOMA).

Le son est tout simplement énorme. Contre une artillerie aussi impressionnante, les groupes scandinaves peuvent s’accrocher aux branches. Le vent souffle fort du sud.

Le son de la batterie vaut à lui seul le détour. Certes, elle est toute en trigger et ultra réverb, mais elle participe également à la construction mélodique des chansons.

Les guitares sont tranchantes et forment un bloc avec les autres instruments et hurlements aliénés.

Le son global de la production est très léché et synthétique à l’image des derniers DIMMU. Mais loin de rebuter l’auditeur, cette production particulière renforce les ambiances que le groupe a voulu mettre en avant.



Laissant de côté la violence sombre et malsaine, FORNICATION s’est orienté vers une violence clinique, à l’image du visuel qui accompagne cet album.

Les thèmes abordés sont très modernes : la peine de mort, l’aliénation, les enfers artificiels et la folie.



Les blast-beats sont très présents tout au long des morceaux (le batteur officie également dans ENTHRONED). Les morceaux déboulent à la vitesse d’un rouleau compresseur fou furieux. Mais cet album ne résume pas uniquement à cela.

Le groupe a eu l’intelligence de placer des plages atmosphériques au début, au milieu et à la fin de l’album pour laisser respirer l’auditeur. Et pour mieux lui enfoncer la tête sous l’eau…

Quand « Bloody Ecstasy » déboule après le très aérien (mais dérangeant) « Magia Sexualis » élégamment interprété au piano, on se retrouve littéralement collé au mur.

Et au milieu de ce magma furieux, les mélodies ressortent d’autant plus facilement.



La pochette illustre parfaitement le propos avec un visuel tout aussi clinique : le blanc et le sang dominent. La violence s’exprime de manière plus subtile que par le passé. C’est simple mais éloquent. Que désirer de plus.



Amateurs de sensations fortes, je vous recommande chaudement cet album superbement réalisé. Vous y trouverez la puissance, la mélodie, la violence ainsi qu’une production et une interprétation de haut vol.



FORNICATION ont les armes pour conquérir le devant de la scène black française. Et nous leur souhaitons de réussir.