Inflikted

Groupe : Cavalera Conspiracy
Label : RoadRunner
Année de sortie : 2008



Attendue depuis bien longtemps, la réunion des deux frères Cavalera avait fait grand bruit lors de son annonce. L’album Inflikted qui est l’aboutissement de cette nouvelle collaboration satisfera aussi bien les fans de Sepultura, que ceux de Soufly. Dès les premières notes d’Inflikted on reconnaît la patte des frères Cavalera avec un son de guitare à la limite du larsen, qui enchaîne avec une bonne grosse frappe de batterie et un cri suivi par ce chant inimitable. La guitare solo est assurée par Marc Rizzo. Joe Duplantier s’occupant de la basse et de la guitare rythmique sur certains titres. Cela donne de superbes rythmiques, bien travaillées, comme sur Sanctuary, avec un riff solide. Cavalera Conspriracy n’oublie bien évidement pas ses origines sud américaines. Terrorize ou Black Ark en sont quelques exemples avec une intro très tribale. Mais nous sommes très loin d’un album comme Roots. Cavalera Conspriracy est là pour envoyer fort et les guitares saturées reprennent très vite le dessus. Ici pas de prisonnier, la révolte est en marche (Nevertrust). Sur chaque titre ou presque vous allez avoir droit à de véritables solos, qui s’enchainent parfaitement avec les rythmiques plombées. Le tout à font la caisse, même si certains titres sont plus mid-tempo, l’ambiance générale est à l’urgence (Hex), car pour délivrer son message Cavalera Conspiracy aime les phrases chocs, pas besoin de grand discours, il suffit de marteler quelques instants un bon slogan pour qu’il reste en tête. Les trois derniers titres dénotent avec des outro particulières : Bloodbrawl avec des chœurs et un riff à la guitare acoustique tout en douceur, Hearts Of Darkness avec des sons que l’on peut qualifier de spatiaux. Must Kill achève l’album avec un son bien classique et une fin pleine de sons trafiqués.

Cavalera Conspiracy fait plaisir à tous ses fans avec son album Inflikted. Il ne reste plus qu’à confirmer cela lors de leur prochain album avec un brin d’originalité en plus. Quoi que, même en ne changeant rien, Max et Igor satisferont leurs auditeurs qui n’attendaient que de les revoir ensemble sur scène. Je vous laisse imaginer les prochains concerts avec tout le répertoire qui est à la disposition des deux frères.