Bondage Goat Zombie

Groupe : Belphegor
Label : Nuclear Blast
Année de sortie : 2008



Un an et demi après son album Pest Apokalypse VI, BELPHEGOR revient nous assener un nouveau coup avec Bondage Goat Zombie. Le groupe de Black Métal autrichien est toujours aussi en forme. Et dès le premier morceaux qui donne son nom à l’album, nous pouvons être sur que BELPHEGOR est en très grande forme. Ils ont toujours ce son si puissant, avec les deux voix qui permettent de gagner en présence et surtout évite la monotonie. Toujours aussi vindicatif dans ses textes, le groupe ne cesse de se renouveler. Stigma Diabolicum est un très beau titre très lancinant, presque une ballade en quelque sorte. L’intro d’Armageddon’s Raid à la guitare acoustique est un moment de répit avant l’assaut de guitares aigues et de batterie surexcitée. Justine Soaked In Blood va vous sauter à la gorge sans attendre puis vous faire sombrer doucement mais sûrement. Sexdictator Lucifer est un modèle de luxure avec ce sample de râle de plaisir féminin. C’est aussi le titre le plus impressionnant avec le chant en allemand et une voix éraillée médium qui sonne comme du barbelé, en opposition avec un chant grave plus classique. Un titre passionnant. Shred For Satan enchaine avec énergie. Chronicles Of Crime a un petit côté hypnotique avec une sonorité arabisante par moment qui sonne très bien au milieu de ce Black Métal lourd et les harmoniques des guitares. The Sukkubus Lustrate nous permet de découvrir une nouvelle palette du chant de BELPHEGOR et fait penser à celui de Fernando Ribeiro (Moonspell). Une merveille, qui s’enchaîne parfaitement avec Der Rutenmarsch, le solo final avec la voix féminine est parfait.

Les solos de cet album sont relativement courts, mais cela à l’avantage de ne pas casser le rythme des morceaux. Bien qu’ils aient tous une structure avec plusieurs ruptures dans le rythme avec des alternances entre jeu rapide et jeu calme.

Bondage Goat Zombie est de nouveau un excellent album de BELPHEGOR.