The Blue

Groupe : Novembre
Label : Peaceville Records
Année de sortie : 2008



Novembre, groupe de Métal Gothique, nous livre, enfin, en ce printemps 2008, son nouvel album The Blue. Au programme du bon, du très bon même. Cela valait la peine d’attendre pour découvrir leur nouvel opus. Les choses commencent assez calmement avec Anaemia, qui mélange musique sombre et quelques instants de chants screamo avec un petit solo de guitare à la fin. Les choses s’accélèrent avec Triesteilaliana. Le rythme se fait plus rapide, la voix agressive se fait plus présente, en duo ou en opposition avec le chant clair. Les passages à la guitare électro-acoustique sont très beaux avec ce son cristallin, jusqu’à ce que tout s’emballe et que la vapeur soit lâchée. Nous entrainant dans le gouffre à grand coup de chant screamo, presque Black. Mais la tornade n’est que de courte durée et tout se termine en douceur. Ce qui permet une transition avec Cobalt of March, qui est doux et puissant à la fois, où l’on retrouve ce chant rocailleux par intermittence. Bluecracy est construit sur le thème de l’opposition avec de long passage très calme, puis le chant éraillé prend le dessus, avant de revenir au chant clair, etc. Architheme a la même structure basée sur l’alternance. Nascence possède une réelle tension sous des aspects de calme créés par le duo chant masculin, chant féminin. Avec une belle montée en puissance au début de la chanson. Iridescence a un petit rythme de batterie bien prenant et voit s’affirmer la puissance du chant hurlé, qui a l’originalité d’être en adéquation avec la mélodie relativement tranquille des guitares. Sound Odyssey retrouve l’ambiance des premiers titres, entre douceur et violence. Cantus Christi développe la même beauté des antagonismes musicaux. Zenith, est extrêmement reposant, titre presque totalement instrumental, car il y a une toute petite ligne de chant sur la fin. Argentic repart avec un son assez classique. Deorbit conclue l’album comme il l’a commencé : avec cette opposition fusionnelle des chants.

The Blue est une terre de contrastes musicaux, qui se rejettent et s’unissent en permanence. Novembre vous livre un très bel album, haut en couleur, qui ravira les fans du genre.