Restless

Groupe : Karelia
Label : Season Of Mist
Année de sortie : 2008





Karelia est un groupe qui aime les mélanges. Tout commence avec le titre Restless, assez calme, avec quelques passages un peu plus tendu. Et l’on se dit : ok, Karelia est un groupe métal qui connaît son affaire. Puis arrive Trial et là tout s’accélère : son electro à fond, bienvenu dans le monde du métal-industriel. Mirror, Mirror continue sur cette voie, le doute n’est plus possible : Karelia est un groupe métal mais qui a été élevé à grand coup de New-Wave. Restless va vous faire voyager dans un monde hybride où cohabitent les guitares les plus lourdes et les synthés les plus dansant. La reprise du titre de Moby ‘Lift Me Up’ permet au groupe de se faire plaisir avec un titre qui correspond parfaitement à son identité. Please Come On In tourne autours d’un gros riff à la guitare. Lovin’ wife est une belle ballade avec un petit effet de vocoder sur la voix qui termine bien fort. Crash est bien influencé par un bon tube, avec une partie en chant clair influencé Depeche Mode et une partie plus rock bien efficace. Give It Away est un titre bien spooky, avec des nappes de synthé fantomatique et un chant grave bien comme il faut, mais le chant clair me fait trop penser à Good Charlote. From My Window est une petite merveille de métal-indus. L’album se termine avec la reprise de REM ‘Lossing My Religion’. Karelia a retravaillé le titre pour le faire sonner plus fort, plus intense, plus désespéré.

Restless est un album rempli de surprises. Karelia est véritablement un groupe à suivre, car en travaillant encore plus leur style, ils arriveront à nous sortir de véritable diamant parfaitement taillé pour le plus grand plaisir de nos oreilles.