The 13th Floor

Groupe : Sirenia
Label : Nuclear Blast
Année de sortie : 2009



Quelle capacité de création pour Sirenia. Ce nouvel album est une nouvelle fois remarquable. Incroyable dans les sensations que vous ressentez dès ‘The Path To Decay’. On retrouve toujours cette opposition entre un chant angélique et des guitares ultra lourdes et une basse ultra plombée. En ajoutant une orchestration très travaillée (haubois, violon, etc), clavier, un chant masculin très Death, et des chœurs d’opéra, vous avez un cocktail enivrant et métal symphonique. A noter que c’est une française, Stéphanie Valentin qui a enregistré les parties de violon. Les lettres de noblesse du style ont été écrites par Therion à la grande époque. Sirenia en est plus que jamais avec The 13th Floor un digne représentant. Car le groupe sait également jouer tout en légèreté (Lost In Life). Ainsi, l’air de rien,vous vous laissez emporter par un refrain heavy entrainant. Le refrain de ‘The Mind Maelstrom’ a son petit effet. Surtout avec l’opposition créée entre les couplets très calmes et la voix de Ailyn accompagnée au piano, au violon et à la harpe. Quand arrive la voix Death avec les guitares tranchantes, tout explose dans votre tête. L’ambiance plus mystérieuse de ‘The Seventh Summer’ est très envoutante. ‘Beyond Life’s Scenery’ est très épique, avec la montée en puissance et le chœur qui donne une profondeur abyssale au titre. Vous aurez l’impression qu’Ailyn chante en sautillant au bord d’un puits sans fond, prête à se faire happer par les ténèbres. The Lucid Door est plus classique, plus simple dans sa structure. Il nous permet d’apprécier la voix démoniaque de Morten Veland. Led Astray est une jolie balade. Winterborn 77 a un petit riff de clavier qui n’est pas sans rappeler le thème de l’Exorciste. Mais surtout vous avez droit à une chanson très épique. Sirens Of The Seven Seas est un peu à part, car ce titre est plus axé sur le chant que sur la musique.

C’est ainsi que vont s’enchainer 9 titres magnifiques, à la fois mélodiques, théâtraux, lyriques et épiques. Du métal dans toute sa splendeur.

Sirenia signe un chef d’œuvre que vous ne pouvez pas laisser passer.