Slaves Of The World

Groupe : Old Man's Child
Label : Century Media
Année de sortie : 2009



Date de sortie : 18 mai 2009

Amateurs de Black Métal bien énergique, réjouissez vous, le nouvel album de Old Man’s Child est là et vous tend ses bras membraneux, prêt à vous écorcher à la moindre occasion. « Slaves Of The World » est une petite boule de noirceur remplie de violence et d’agressivité, mais qui sait aussi se faire douce et cajoleuse pour mieux vous tromper (Slaves Of The Word). Ce projet de Galder (membre de Dimmu Borgir), en est déjà à son 7ème album studio. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que multi instrumentiste norvégien n’hésite pas à faire tomber les barrières. S’il s’occupe lui-même des parties de guitare, de clavier et du chant, il a demandé à Peter Wildoer (Darkane, Pestilence, ex-Arch Enemy…) d’assurer la batterie. Quant à la production, il l’a de nouveau confiée à Fredrik Nordström avec qui il avait déjà collaboré pour « In Defiance Of Existence » en 2003 et « Vermin » en 2005.

Vous allez retrouver un album de Black Métal, mais pas seulement. Galder a su trouver un petit quelque chose qui lorgne vers le Death, parfois le Trash, d’autre fois vers quelque chose de plus atmosphérique (The Crimson Meadows, The Spawn Of Lost Creation, On The Devil’s Throne). Et ces petites touches rendent son Black Métal particulièrement intéressant et même parfois déroutant. Quel plaisir de découvrir autant d’ingéniosité pour un style de métal qui est parfois engoncé dans ses propres clichés. Vous retrouverez aussi tout ce qui fait la grandeur du Black Métal avec des titres comme « Path Of Destruction », « Saviours Of Doom » ou « Ferden Mot Fiendens Land ».

Slaves Of The World est un album pour les métaleux curieux et ouverts d’esprit. C’est sûr que les fans de True-Black au son pourave n’y trouveront pas leur compte, mais peu importe. Car cet album ne s’adresse pas seulement au fan de Black. Par son brassage des genres, il va très certainement intéresser bon nombre d’amateurs de métal extrême. Et tant mieux, car Slaves Of The World est un album particulièrement intéressant.

Alors n’ayez pas peur, venez affronter Old Man’s Child, vous serez enchantés de vous faire capturer dans ses griffes et de vous soumettre à sa sombre musique.