Here Waits Thy Doom

Groupe : 3 inches of blood
Label : Century Media
Année de sortie : 2009



Date de sortie : 31.08.2009



Amis du Heavy Metal réjouissez vous! Le nouvel album de 3 Inches Of Blood arrive le 31.08.2009. Dès le premier titre « Battles And Brotherhood », vous allez être mis dans le bain : chant aigu, riff bien entrainant, solo de guitare, etc. Tous les stéréotypes du Heavy sont réunis pour vous lancer dans une nouvelle quête épique, celle de « Here Waits Thy Doom ». Vous allez me demandez ce qu’il y a de nouveau dans cet album qui vaille la peine de s’y attarder. Et bien de nombreuses choses. A commencer par l’arrivée derrière les futs de Ash Pearson. Si sa frappe n’est pas très démonstrative, il connait son affaire. Cam Pipes s’occupe désormais seul du chant (aigu bien évidement), avec quelques backing vocals assurés par Justin Hagberg. Cam Pipes a une voix vraiment particulière. Capable de monter très haut dans les aigus (Rock In Hell), il y a toujours une sorte de tremolo dans son chant. Les deux guitaristes Shane Clark et Justin Hagberg ont également assuré les parties de basse.

Mais que les fans du groupe se rassurent, tous ces changements n’ont pas véritablement modifié la musique de 3 Inches Of Blood. Vous retrouvez toujours sur son très clair, old school, lorgnant aussi bien du heavy épique que du hard-rock (Silent Killer). L’important c’est que ça sonne, que les solos fusent. Comme le dit si bien Shane Clark : « nous avons gardé notre formule : pas de formule ». Et pourtant, si les titres ne suivent pas tous la même recette, il faut bien reconnaître qu’il y a une réelle cohérence sur l’ensemble de l’album. Le chant est très en avant, jusqu’à ce que les guitares offrent leur solo, quelques riffs de guitare à la Iron Maiden pour relancer la machine et le tour est joué (Fierce Defender, Call Of The Hammer, All Of Them Witches). Quelques titres ressortent tout de même de cette structure, c’est le cas de Preacher’s Daughter, qui sonne plus rock que les autres, avec un vrai riff de guitare répété en boucle et un refrain repris par un chœur. Un titre fait pour le live à n’en pas douter.

Il faut tout de même avouer que le chant de Cam Pipes est un peu agaçant à la longue. Peut-être un peu trop en avant ou un peu trop abrasif. Mais cela ne gênera aucunement les fans purs et durs.

A vous de vous faire votre idée en découvrant le nouvel album de 3 Inches Of Blood « Here Waits Thy Doom ».

Xavier