ripples

Groupe : Aspera
Label : Century Media
Année de sortie : 2010



Date de sortie : 25.01.2010

Aspera est un nouveau venu sur la scène internationale. Ces cinq norvégiens ont été bercés par le métal et nous offrent avec Ripples un très bel album entre Heavy et Progressif. Avec un chant parfaitement maitrisé par Atle Pettersen. Vous allez être bluffé dès les premières notes du titre Ripples, qui donne son nom à l’album. Atle semble pouvoir varier sa voix à volonté avec une facilité déconcertante (Remorse).

Tout est là pour vous accrocher l’oreille. Avec de nombreux soli de guitare, de basse et de clavier sur tous les titres, les plus techniciens d’entre vous vont se régaler. Il a tellement de subtilité dans la musique d’Aspera que vous pourrez décortiquer pendant des heures les morceaux avant d’en percevoir toutes les subtilités (Do I Dare).

Certaines influences sont encore relativement claires et revendiquées comme notamment Symphony X, Dream Theater, Pagan’s Mind, Evergrey. Mais peu importe si certains riffs ont un air de déjà entendu, car l’exécution est parfaite. Les nombreux breaks sont autant de variations qui titilleront vos tympans, mais sans jamais vous perdre. Vous aurez toujours ce petit quelque chose qui relance la chanson au moment où vous auriez pu décrocher. Vous aurez droit à des passages très calmes au milieu de titres plus pêchus, le tout étant très harmonieux (Between Black & White)

L’album a été enregistré dans le home-studio du groupe, puis mixé et masterisé au Fascination Street Studios, en Suède par Jens Bogren (Opeth, Paradise Lost, Hammerfall, Symphony X).

Pour un premier album Aspera met la barre très haute. Dès qu’ils auront gagné en personnalité leurs compositions seront magistrales. Un groupe à suivre de très près, car leur potentiel est énorme.



Xavier