Majesty & Decay

Groupe : Immolation
Label : Nuclear Blast
Année de sortie : 2010



Date de sortie : 05.03.2010

Après un courte intro très calme, la tempête peut se déchainer ! Immolation nous offre avec Majesty and Decay un album de Death technique très rapide, qui sort chez Nuclear Blast. Dès The Purge, la lourdeur de leur son va vous écraser. Le groupe est toujours aussi sombre et violent. Ils n’ont rien perdu de leur agressivité. A Token Of Malice est là pour vous le rappeler avec un solo de guitare très court, mais très rapide également. Ce n’est pas parce qu’Immolation existe depuis 1991 que le groupe s’est assagi. Le titre Majesty and Decay vous le remémore instantanément. Ce morceau est un véritable rouleau compresseur. Toute la quintessence du Death s’y trouve réunie, avec beaucoup de puissance, des riffs solides et deux petits soli de guitare bien sentis, sans oublier cette voix spectaculaire de Ross Dolan et la rythmique de fou qui est assurée par Steve Shalaty à la batterie et de nouveau Dolan à la basse. Divine Code est plus classique, bien bourrin, mais sans plus ; à écouter tout de même pour les parties de guitare. Par contre In Human Form va vous scotcher, c’est le titre le plus terrifiant de l’album. A Glorious Epoch, avec sa mélodie lancinante est rendu particulièrement percutant avec un jeu d’opposition entre les guitares et la batterie, un titre vraiment surprenant et d’une efficacité redoutable, avec un petit riff qui rappelle Refuse Resist de Sepultura. A la suite de quoi, vous aurez droit à un petit interlude, sorte d’œil du cyclone au sein duquel vous pourrez reprendre votre souffle, mais attention cela ne dure qu’un instant. A Thunderous Consequence repart à fond avec un solo de guitare supersonique, vous en tomberez à genoux. The Rapture Of Ghosts est plus doux avec beaucoup de sons de guitare à la limite de la dissonance et un faux rythme rempli de contre-temps. Power And Shame est dans le même tempo, mais moins technique. Cette fois, vous aurez droit à un véritable martèlement en règle, du bon gros Death comme vous l’aimez. Et pour vous achever : The Comfort of Cowards. L’apocalyse va s’abattre sur vous telle une pluie de météorites. Quelle puissance ! Le son est ultra compact et rapide. Une vraie tuerie.

Majesty and Decay confirme qu’Immolation est l’un des groupes les plus intéressants de la scène extrême. En presque 20 ans d’existence le groupe a su conquérir de nombreux fans. Majesty and Decay est une nouvelle pierre à l’édifice qui permettra de consolider le Wall of Fame sur lequel ils figurent déjà depuis bien longtemps.

Majesty and Decay est un album que vous devez posséder si vous aimez un temps soit peu le Death métal.



Xavier