La Parade Monstrueuse

Groupe : In Strict Confidence
Label : Minuswelt
Année de sortie : 2010



Date de sortie : 26.02.2010

Le nouvel opus d’In Strict Confidence, vous est présenté avec un message d’introduction prononcé en français, façon cirque, qui nous promet de voir l’incroyable de nos propres yeux, avec un voyage au pays du surnaturel et de l’étrange dans un monde d’illusion. Le ton est donné. Ce que vous allez découvrir dépasse l’entendement, alors ne cherchez pas forcément à comprendre tout ce qui va se passer. Laissez vous guider vers le côté obscur et passez les portes en toute connaissance de cause. La parade monstrueuse commence avec le titre My Despair bercé par la douce voix de Dennis Ostermann sur une mélodie electro qui donne l’impression que l’on se trouve au milieu d’un grand espace vide. Les choses se corsent avec l’arrivée des guitares sur Silver Bullets et des sons plus dansants. Un titre bien percutant où le chant de Dennis Ostermann se fait plus dur. One Drop est très synthétique avec la part belle qui est donnée aux machines et des mélodies très planantes, spatiales. Sur Set Me Free, vous découvrirez la voix de la nouvelle chanteuse du groupe, Nina de Lianin, qui joue parfaitement l’opposition qu’elle crée par rapport au timbre de Dennis Ostermann. Ce titre est particulièrement entrainant et marquant, avec ses guitares agressives et cette mélodie chaude en arrière plan. This Is All revient a un son désincarné et plombé juste comme il faut pour vous tirer une larme, mais sans vous faire sombrer dans la dépression, car les breaks plus dance-floor vous rappelleront que l’on peut s’amuser même dans les recoins les plus sombres. Ewige Nacht (titre en allemand comme son titre l’indique) est chanté avec douceur par Dennis Ostermann qui est accompagné par un piano et des cordes. Cette belle balade est une douce rêverie qui prendra toute son ampleur au milieu du titre lorsque l’orchestration s’amplifiera, pour terminer dans la même ambiance de calme qu’au début du titre. Snow White est un titre vicieux et malsain sur le thème de Blanche Neige : attention à force d’interroger les miroirs, la réponse finit par ne pas être agréable à entendre. I surrender est un savant mélange entre électro et guitare saturée, avec une nouvelle fois, le chant de Nina de Lianin, à cela s’ajoute un sample de violon donnant une ambiance moyen orientale… Un titre particulièrement dépaysant et dansant qui devrait faire des ravages sur les pistes. Schwarzes Licht est intégralement chanté par Nina de Lianin, en allemand, avec une voix qui est plus dure que précédemment. Ce titre est très entrainant avec de nombreux niveaux de sons qui se surajoutent les uns aux autres en permanence. Golden Gate clôt tout en douceur La Monstrueuse Parade, avec des boucles hypnotiques et une très agréable mélodie au piano qui vous donnera l’envie de ne jamais quitter cet état.

In Strict Confidence nous a fait attendre 3 ans la sortie de ce nouvel album. Notre attente est finalement récompensée car avec cet album, dans son édition limitée, vous aurez droit à 10 remix et 2 clips. Les pochettes d’album sont très élégantes et travaillées, en parfaite adéquation avec l’ambiance dark-cabaret de La Monstrueuse Parade.

L’album, comme toutes les précédentes productions d’In Strict Confidence est une belle réussite. Sachant varier les ambiances tout en gardant une grande cohérence, le groupe a composé une œuvre magistrale.



Xavier