The Guessing Game

Groupe : Cathedral
Label : Nuclear Blast
Année de sortie : 2010



Date de sortie : 26.03.2010

Cathedral brouille les pistes avec leur nouvel album The Guessing Game. Fort de sa renommée et de son expérience, le groupe britannique nous offre un opus sombre aux multiples influences. Si le thème principal reste doom, leur métal lorgne aussi vers des horizons plus psychédéliques, avec des passages progressifs et bien d’autres surprises. Cathedral a laissé libre court à sa créativité, ce qui pourrait dérouter, mais finalement ce labyrinthe kaléidoscopique se révèle être très solidement bâti.

Laissez vous guider et acceptez les changements sonores qui vont émailler votre voyage, vous y prendrez grand plaisir. Dès le titre d’introduction « Immaculate Misconception », vous serez déstabilisé, mais ce n’est rien par rapport à ce que vous réserve « Funeral Of Dreams », qui comprend de nombreux breaks allant de la pop légère, à des parties de chant parlé à la limite du rap, pour partir dans des délires remplis d’instruments à cordes et de flutes, en passant par de bons gros riffs de guitare. Mais le thème principal à la basse est bien sombre comme il faut, rassurez vous. A noter la présence sur ce titre de Alison O`Donnell du groupe de rock folk irlandais des 70’s MELLOW CANDLE. « Painting In The Dark » sonne comme un titre de hard-rock plus classique, avec un son bien plombé et sourd, mais au rythme tout de même soutenu et un bon petit solo de guitare. Ambiance plus feutrée pour « Death Of An Anarchist », qui commence à la guitare acoustique et avec des instruments exotiques. Puis les guitares et la batterie arrivent en force et nous propulsent dans un pur morceau rock-doom où le temps semble s’être arrêté, avec quelques respirations plus légères. Le morceau se termine avec une véritable cavalcade de notes, un titre vraiment surprenant. « The Guessing Game » est un titre instrumental aux ambiances folk-psychédéliques. Vous aurez presque l’impression de revenir à l’époque hippie ! Le plus étrange vient surtout du fait que ce titre donne son nom à l’album ! Retour des guitares saturées et du chant écorché de Lee Dorrian, avec « Edwige’s Eyes ». Vous allez pouvoir vous lamenter sur ce titre glauque à en mourir. « Cat's, Incense, Candles & Wine » est une nouvelle curiosité acoustique, qui va partir dans un délire très swinguant, limite jazzy. Nouvel intermède instrumental avec « One Dimensional People », qui est un titre vraiment doom. « Casket Chasers » va vous réveiller à grands coups de guitares saturées. Lee Dorrian laissant toute sa puissance vocale s’exprimer pour l’occasion. Un titre particulièrement réussi, qui vous marquera et sur lequel vous pourrez passer du temps, notamment pour écouter le solo de guitare. « La Noche Del Buque Maldito (Aka Ghost Ship Of The Blind Dead) » est également bien énergique avec un son légèrement compressé et distordu. « The Running Man » avec ce rythme martelé est un titre qui vous interpellera à n’en pas douter, avec un break sur la fin du titre qui part dans un maelstrom sonore assourdissant. « Requiem For The Voiceless » a l’avantage d’être en plus d’un très bon titre de doom, lent et sordide, un plaidoyer pour les droits des animaux, qui en ont bien besoin. Faites bien attention aux paroles. L’album se termine avec « Journey Into Jade », un titre qui est très rythmé avec une débauche de guitares.

Cathedral s’est fait plaisir en enregistrant ces 13 titres sur ce double album « The Guessing Game ». Ils nous démontrent une nouvelle fois que la musique ne connait pas de barrières et ne doit jamais se limiter à une simple étiquette. Une œuvre surprenante, dans le meilleur sens du terme, comme nous aimerions en rencontrer plus souvent. Chapeaux bas.



Xavier