We Rule The Night

Groupe : Sonic Syndicate
Label : Nuclear Blast
Année de sortie : 2010



Date de sortie: 27/08/2010



Toujours aussi passionné, le groupe Sonic Syndicate revient avec son nouvel album We Rule The Night. Leur modern-metal bien acéré va pouvoir vous accompagner pour cette fin d’année. Ce mélange entre chant parlé-screamo-hardcore-rap, les riffs rock/death avec des claviers mélodiques donnent au groupe tout un arc-en-ciel de couleurs sombres. Avec Beauty And The Freak, vous entrerez doucement dans leur nouvelle production. Ce titre est doux, pour ne pas trop vous effrayer d’entrée de jeu. Revolution, Baby vous entraîne un peu plus loin à l’ombre et les riffs fusent. Turn It Up va en faire hurler quelques uns, mais tant pis: ici le métal de Sonic Syndicate semble avoir rencontré les dance-floor enfiévrés de l’été ! Les métaleux purs et durs ne vont pas supporter ce petit rythme dansant, mais si vous arrivez à aller au-delà, vous vous rendrez compte que ce titre est bourré d’énergie et vous la transmet dès les premières notes. Le break au milieu du titre est assez inattendu et passe bien. My Own Life est une belle petite ballade très classique, comme en font tous les groupes de métal de temps en temps. Rien à redire, plein de guimauve dégoulinante, ce titre est réservé aux demoiselles. Burn This City relance la machine avec le retour des guitares saturées et puissantes, accompagnées d’un chant hargneux et vengeur. Tout ce que l’on aime. Black And Blue est un titre plus mid-tempo, le clavier est très en avant, ce qui arrondit encore un peu plus les angles, mais le chant y est particulièrement violent. Ce titre a une belle montée en puissance sur toute sa durée, lentement, mais sûrement. Miles Apart est une chanson entre le rock et la ballade, bien rythmée, avec guitare électrique et électro-acoustique, son de piano en fond. Un titre sympa à écouter ou à jouer, amis guitaristes, la partition vous tend les bras pour frimer devant votre (future) copine au coin du feu cet automne. nous offre ce que Sonic Syndicate sait faire de mieux ou presque: des riffs assassins avec une jolie mélodie, des breaks bien amenés et ce son de synthé très futuriste. Un titre entêtant, qui vous marquera en quelques instants et qui vous collera à la peau toute la journée. Leave Me Alone est un peu dans la même veine, mais avec une opposition encore plus marquée. Le son est très métal, avec l’opposition sur le son de piano du clavier. Côté chant, la dualité entre une partie hurlée et une partie claire est parfaitement exploitée. Vous ne pourrez pas rester insensible à ce titre. Break Of Day vous offre une partie très intéressante du groupe également, le côté théâtral et grandiloquent de leur musique. Break Of Day est une belle performance qui donnera encore plus en concert. Et pour finir, le titre We Rule The Night. Là encore Sonic Syndicate nous gâte. Un titre avec des paroles répétitives, qui vous rentent dans le crâne très facilement, servi sur une mélodie bien accrocheuse et un rythme qui ne l’est pas moins. Vous aurez un sentiment de vide une fois l’écoute achevée, car des moreaux comme celui-ci vous donnent envie de rester en compagnie du groupe.

We Rule The Night est un album hétéroclite, vous y retrouverez toutes les qualités du groupe, avec des titres plus ou moins énervés allant de la belle ballade au métal bien viril. Depuis qu’ils ont signé chez Nuclear Blast, Sonic Syndicate n’en finissent pas d’évoluer, leurs mélodies sont de plus en plus fines et ils ne perdent jamais leurs racines bien agressives.

Ce nouvel opus confirme tout le talent du groupe.

Xavier