City Of Fire

Groupe : City Of Fire
Label : Candlelight
Année de sortie : 2010



Date de sortie: 13.10.2010




Vous imaginez le métal musclé et planant, mais sans vous faire mal au crane. Alors City Of Fire est le groupe que vous devez écouter de toute urgence.

Déjà avec un rapide coup d’œil au line-up vous allez tomber sous le charme : Burton C. Bell au chant (Fear Factory, Ascension of the Watchers, G/Z/R, Ministry), Byron Stroud à la Basse (Fear Factory, Strapping Young Lad, Zimmers Hole), Bob Wagner à la batterie, (Econoline Crush), Ian White et Terry Murray à la guitare. Le groupe s’est formé en 2008. Leur nom vient de la ville de Montréal de ce qu’elle a inspiré à Burton C. Bell.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est très varié, comme peut l’être la ville, de par sa position géographique et culturelle. C’est très certainement la raison pour laquelle vous avec des titres bien énervés comme Carve Your Name, aussi bien que de belles balades rocks comme Rising. La plupart des titres sont d’ailleurs plus un mélange des deux à l’image de Coitus Interruptus ou Hanya Cependant l’ensemble des titres étant véritablement porté par le chant grave et profond de Burton C. Bell, vous aurez toujours une impression de surpuissance qui se détache de chaque mélodie. Le rock prime bien sûr avec de grosse guitare, mais sans jamais tomber dans un métal facile. Ce bel équilibre entre énergie et retenue permettra à n’en pas douter à City Of Fire de toucher un large public.

Un petit mot aux fans de Fear Factory, City Of Fire est loin du métal-indus qui était proposé. Mais si vous êtes un minimum curieux tentez l’expérience, car vous retrouverez les tonalités chaudes ou froides (Spirit Guide) de Burton C. Bell qui se marient complètement avec les nouvelles lignes mélodiques des différents musiciens. Et croyez-moi, ça sonne parfaitement bien.

City Of Fire ne se prend pas la tête. Le groupe a des compositions qui passent partout, sans être sans saveur. Bien au contraire, elles vous rentrent dans la tête en un instant. Mon coup de cœur va au titre qui clôture l’album : Rain, un petit bijou avec de belles montées en puissance, un riff de guitare magique et quelques effets sur la voix pour donner du relief. Du grand bonheur !

Ne vous privez pas du plaisir d’écouter un bon album, allez découvrir City Of Fire sans tarder.



Xavier




City of Fire- RISING

City of Fire | Myspace Music Videos