La Légende dorée

Groupe : Opera Multi Steel
Label : Wave records
Année de sortie : 2011



Sortie: 28 aout 2010



Décidement Opera Multi Steel n’a rien perdu de son esprit provocateur. En choisissant La Légende Dorée comme titre d’album, en référence au livre de Jacques de Voragine (http://fr.wikipedia.org/wiki/La_L%C3%A9gende_dor%C3%A9e ou http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/index.htm), le groupe ne manque pas de s’amuser une nouvelle fois des croyances. Mais n’y voyez aucune forme d’hérésie ou de blasphème. Opera Multi Steel détourne les textes comme les images pour créer un monde musical et visuel fort étrange et décalé. A vous de savoir lire entre les lignes pour tenter de comprendre exactement quel est le sens des paroles parfois obscures des chansons (Perdre Connaissance). Vous allez pouvoir vous perdre dans un véritable labyrinthe de significations possible. Mais sachez que la meilleure interprétation est celle qui vous sera personnelle.

Musicalement, vous aurez l’impression d’avoir voyagé dans le temps pour repartir dans les années 80. Cela a été rendu possible grâce à l’utilisation de vieux instruments que le groupe a ressortis pour l’occasion (Roland TR606, TR 808). Le tout soutenu par un son de basse particulièrement mis en avant. Mais OMS ne s’est pas arrêté là, vous avez de nombreux effets sur la voix et quelques samples également, pour avoir une ambiance encore plus prenante sur certains morceaux (Vision Holistique).

Le plus surprenant, c’est que tout en ayant ce son old-school minimaliste, le groupe profite de la qualité de la technologie actuelle. Ainsi, tout ayant ce côté un peu kitsch, le son est très propre et soigné. OMS n’a rien laissé au hasard et chaque mélodie est là pour faire mouche. Si le clap-clap électronique si caractéristique des boites à rythme des 80’s est bien présent, il ne sonne pas complètement synthétique et ridicule comme à l’époque (Fureur en Asie. Au contraire, il s’intègre à merveille et l’on en vient à se demander comme il pourrait en être autrement. Mais surtout l’album n’est pas qu’une version re-sucée d’il y a 25 ans. Car vous avez de nombreux petits effets étranges qui donnent une couleur toute particulière à chaque morceaux. Est-ce l’influence des autres formations dans lesquels officient certains membres (Three Cold Men, O Quam Tristis, Collection d’Arnell Andréa) ? Toujours est-il que tout est fait pour vous offrir une ambiance plaisante, entre le souvenir et la surprenante nouveauté (Le Cachot).

Finalement, La Légende Dorée est une sortie d’ovni. Comme s’il ressortait du passé, en ayant conservé le meilleur de cette époque pour pouvoir s’adapter à nos oreilles des années 2010. Et vous allez vraiment vous surprendre à avoir un petit coup de nostalgie une fois la dernière piste arrivée à son terme.

Et comme OMS ne fait pas les choses à moitié, La Légende Dorée est également un bel objet. Ce superbe digipack reprend des images pieuses détournées. Rien que sur la pochette vous pouvez voir une jeune fille auréolée dessiner le logo du groupe à l’aide d’une plume. Plume que l’on retrouve ensanglantée sur les illustrations intérieures également, comme sur les images qui sont utilisées sur les petites cartes que vous pourrez admirer dans l’édition limitée de l’album. Cette dernière version vous proposant un cd bonus sur lequel figure des versions alternatives 4 premiers titres.

Et pour les plus grands amateurs du groupe il existait une version ultra limitée (50 exemplaires) dans laquelle vous aviez sac, t-shirt et images. Autant vous dire qu’elle a été très rapidement sold-out. Mais vous pouvez encore voir ce très beau pack sur le site de Wave Records Music (http://www.waverecordsmusic.com).

Opera Multi Steel a toujours été un groupe à part. La Légende Dorée signe leur grand retour. Et d’après ce qu’annonce le groupe dans différentes interviews, un nouvel album serait en préparation. Après tout ne dit-on pas : oldies but goldies ? Ce nouvel album d’OMS après 9 ans d’absence en est un parfait exemple.



Xavier