Mutation

Groupe : Toxxic Toyz
Label : Nightmare Records
Année de sortie : 2011



Sortie: 2011



Tracklist :

1. Bang!

2. Racing the Clock

3. Chaos

4. Time for Action

5. Innocent Blood

6. Worth Gold

7. The Plague

The Gardens of Always :

8. In the Garden

9. Reasons for our Fall

10. Mutation



Toxxic Toyz est un groupe de heavy français, qui vous propose avec leur album Mutation un bon moment musical. Sans être exempt de tout défaut (notamment la prononciation en anglais), il faut tout de même reconnaître que Toxxic Toyz vous fait passer du bon temps. La particularité des compositions du groupe réside dans sa longueur, car elles oscillent entre 5’38 et 7’57. De plus, portez attention aux toutes fins de morceaux où des incrustations sonores sorties de nulle part ne manqueront pas de vous surprendre.



Après une intro très douce, arrive le titre Racing The Clock qui vous met dans l’ambiance. Vous y trouverez tout ce qui fait les standards du style, du solo de guitare, aux montées de voix aigues, les backing vocals. Question mélodie, le groupe s’appuie sur les guitares, avec de gros riffs. La voix s’amuse au milieu des instruments alternants les tonalités pour toujours surprendre. Ce titre est très influencé par Symphony X, selon moi.



Chaos change quelque peu de registre. D’une part l’ambiance générale qui est bien plus épique et d’autre part le chant est plus travaillé. Notamment avec plusieurs effets qui permettent autant de modulations qui attirent l’oreille. Une fois encore, c’est le solo de guitare qui vous marquera, car il est particulièrement long.



Time for action vous emmène dans une nouvelle variation, avec des riffs de guitare simples et répétés. Et alors que le morceau est bien solide, vous avez un break ultra calme qui s’installe, puis grâce au solo la mélodie reprend de la consistance.



Pour Innocent Blood, c’est la basse qui est mise à l’honneur sur l’intro. Le titre est bien énervé et vicieux (faites un peu attention aux paroles). Et alors que la machine semblait s’être emballée, tout s’arrête, avec un break important, qui vous prépare à un nouveau solo de guitare très envolé.



Worth Cold est un titre bien classique comparativement avec ce que vous avez déjà entendu de l’album. Mis à part peut-être, le fait qu’il y ait peu de chant.



The plague est très péchu, avec cette intro où le chant vous interpelle. Cela vous donne le ton de ce qui va vous sauter aux oreilles. Ce titre est très prenant. Tous les instruments sont à l’honneur, les uns après les autres.



Dans tout album de heavy digne de ce nom, il y a une ballade. C’est in The Garden qui respecte cette tradition sur cet album.



Pour finir, vous aurez droit au titre qui donne son nom à l’album Mutation. Complètement barré et rempli d’effets sur l’intro, ce titre laisse la part belle à la musique une nouvelle fois, car les premières paroles arrivent seulement après 3’30 instrumentales. Et encore, il ne s’agit que de quelques phrases parlées avec un effet.



Après un petit passage de blanc. Vous aurez droit à une version très personnelle de la part du groupe du chant traditionnel américain de Rudolf The Rednose Reindeer (Pour ce qui ne connaîtraient pas, il s’agit d’un conte de Noël).





Xavier