The Acoustic

Groupe : Ektomorf
Label : AFM
Année de sortie : 2012



Sortie: 17.02.2012

Que dire de cet album d’Ektomorph ? Comme son nom l’indique, c’est un album acoustique. Du coup, soit vous accrochez sur ce nouveau son que vous propose le groupe, soit vous êtes un adepte pur et dur de leur musique électrique et cet album ne vous intéressera pas.
Pour ma part, je fais partie de la première catégorie. J’ai toujours aimé écouter des versions acoustiques de titres des groupes de métal, lors de session unplugged ou sur ces moreaux bonus. Je trouve que c’est l’occasion de prouver le talent de compositeur que les groupes peuvent avoir. Car en acoustique, vous ne pouvez pas tricher. Soit le titre est puissant en lui-même et alors c’est un véritable régal, soit la violence ne vient que des effets sur une guitare saturée, ce qui perd beaucoup de son intérêt.
Ektomorph m’a tout simplement bluffé. Je ne pensais pas que le groupe serait capable d’une telle prouesse. Et pourtant, ils l’ont fait et de quelle manière !

Même si le groupe triche sur quelques titres avec quelques notes électrisées, The Acoustic est une très belle démonstration de leur savoir faire. Ektomorph se détache enfin de ses influences pour le moins marquées grâce à ce passage à l’acoustique. Et même sur la reprise de Lynyrd Skynyrd sur le titre Simple Man, Ektomorph nous offre un nouveau visage pour le moins insoupçonné.

Pour rassurer les plus sceptiques d’entre vous, l’énergie que l’on connaît à Ektomorph est toujours présente sur cet album acoustique. C’est d’ailleurs presque plus entraînant d’entendre un titre acoustique, car cette fois, pas de fioriture. Lorsque vous devez interpréter Folsom Prison Blues, vous n’avez que votre voix, une guitare et une batterie. Impossible de se cacher derrière une saturation ou un effet. Il faut tout donner pour que ça sonne. Et lorsque l’on met ses tripes dans la musique, forcément, le résultat est authentique et sincère. C’est le cas également sur Stigmatized qui fonctionne à merveille.
Ainsi même un titre ultra répétitif comme Redemption devient un hit, car le morceau devient hypnotique. Et les paroles sonnent comme un texte psalmodié. Effet garanti.

C’était très certainement un gros pari pour Ektomorph de sortir cet album acoustique. Je pense qu’il a été remporté haut la main.
Reste à voir, si lors des prochains concerts, le groupe mettra un peu d’acoustique au milieu de son set ou choisira de ne présenter qu’une track-list entièrement unplugged. En attendant, faites vous plaisir, allez écouter The Acoustic .


Xavier