S.T.O.P.

Groupe : And One
Label : Spv
Année de sortie : 2012


Date de sortie : 25/05/2012

Après un EP en début d’année, le groupe d’électro Berlinois AND ONE revient avec un tout nouvel album. Encore une fois, les synthés tout droit sortis des 80’s ont la part belle. Il n’y a qu’à prendre Shouts of Joy, qui ouvre l’album S.T.O.P. pour se sentir transporté au milieu des soirées où les boites à rythmes et batteries électroniques avaient les faveurs du public.

C’est ce petit côté nostalgique que continue d’exploiter AND ONE pour le plus grand plaisir de leurs fans. Car le AND ONE qui compte plus de 20 ans de carrière ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Et c’est un savant mélange, de sons oldies associés avec un son bien propre comme seuls les effets actuels peuvent en produire, qu’AND ONE vous offre. Si vous aimez le côté cold wave du groupe, écoutez Killing The Mercy. Et pour des titres biens dansant, qui n’ont même pas besoin d’être remixés vous avez Memory ou S.T.O.P. the Sun. Et également des morceaux plus planant comme Aigua qui comporte un joli chant féminin. Vous retrouverez avec plaisir le titre Back Home qui donnait son nom à l’EP sorti en janvier, d’autant qu’il s’agit d’une version encore différente des 2 qui s’y trouvaient. Pour les ambiances fantomatiques, vous avez Everybody dies tonight ou No Words.

Très honnêtement, il n’y a pas grand-chose à redire à cet album d’AND ONE. Depuis le temps, tout le monde sait à quel point ils se jouent de leurs diverses influences. S’amusant avec leur public de ces ressemblances, qui sont devenues une véritable marque de fabrique. Une fois de plus les claviers et la voix seront là pour vous faire entendre quelques notes qui pourraient très bien avoir été composées par d’autres, comme par exemple sur You Without A Me ou encore Don’t Get Me Wrong. Mais peu importe finalement. Le plus important, c’est de pouvoir écouter et surtout danser grâce à un nouvel album d’AND ONE.

Et de ce seul point de vue, l’album est des plus réussis. Avec un son léger, qui passe impeccablement entre les oreilles, s’accroche à votre mémoire très rapidement et vous rend accro.
Si la musique est une drogue, celle d’AND ONE fait partie des plus dangereuses et addictives.


Xavier