Wisdom of Centuries

Groupe : KHORS
Label : Candlelight
Année de sortie : 2012


Date de sortie: 17.09.2012


Il y a peu de groupes qui peuvent se targuer de me faire froid dans le dos grâce à leur musique.
Force est de constater que le Black Metal de Khors en fait partie.
Sans être particulièrement marquante, de prime abord, leur musique agit pourtant sur vous comme un lent poison. S’insinuant dans votre corps, lentement mais surement. Au point de vous remplir d’une sensation de malaise.

Si l’on passe le titre d’introduction, Through the Coulds of the past qui est très doux, les choses sérieuses commencent véritablement avec Black Forest’s Flaming Eyes. Tel des sables mouvants, leurs mélodies vont se refermer sur vous. Sur un mid-tempo lancinant, la noirceur de leur musique vous enveloppe, de manière inéluctable. Vous aurez tout le temps d’agoniser pendant les 9 minutes 16 de ce titre.
Changement de rythme avec The Last Leaves. Tout s’accélère, la violence se déchaîne par à coup, tout en conservant un côté atmosphérique et hypnotique sur la fin du titre.
L’intermède que constitue Where the Grandeur of Mountains Embraces the Space, purement instrumental, frôle l’ambiance shamanique, lourde et pesante.
Ce qui tranche avec la légèreté vaporeuse de Horizong Glassy avec ses guitares, basse, batterie et piano.
Afin de ne pas trop trancher, le titre Wisdom of Centuries débute calmement, avec un riff répété, encore et encore, sur lequel se pose un râle fantomatique. Puis, au bout de 2 minutes, les enfers se déchainent et vous engloutissent. Ces cris lugubres de corbeaux s’ajoutent à l’impression de désolation créé par Khors. Seul le désespoir a sa place ici.
La même intensité ressort de The Only Time Will Take It Away, avec ses breaks calmes qui vous permettent d’écouter des beaux arpèges sur les guitares acoustiques. Ces passages calmes s’opposent à merveille avec la violence des guitares saturées.
L’album se clôture, avec une outro qui se résume à quelques sons épars, ce qui vous permet de sortir de la transe angoissante dans laquelle Khors vous avait plongé.


Xavier