Foreshadow

Groupe : Adrana
Label : Brennus
Année de sortie : 2015



Date de sortie : 05/09/2015


Adrana, groupe de métal symphonique de Tours sort sont 3ème opus en cette fin d’été.
Le groupe a connu beaucoup de changements dans son line-up depuis leur précédent album. Cela donne une orientation plus énergique à leur musique, tout en conservant les fondamentaux, qui font le charme et l’intérêt du groupe.

Une nouvelle agressivité qui se traduit notamment par la présence d’un invité pour les parties de chant masculin : Julien "Nutz" Deyrez (Gorod). Ce qui vous donne une idée de la puissance que souhaite dégager le groupe.
De son côté, Anaé a travaillé sa voix pour les mêmes raisons. Comme tout le monde a pu le constater par exemple sur le titre « No More », qui a fait l’objet d’un lyrics vidéo à voir ci-dessous, les variations sont plus nombreuses dans son chant. Les parties lyriques sont toujours majoritaires, comme vous pouvez vous en douter. Et au passage, Anaé s’offre des incursions en chant clair, jazzy ou même presque parlé.
Tout est bon pour donner du relief à ce nouvel album pour Anaé. Le résultat est assez impressionnant. A tout moment, la puissance est là, avec beaucoup d’émotion et de maîtrise.
Ce qui fait dire au groupe que même si vous n’aimez pas le métal symphonique, vous devez tout de même écouter Adrana, car le groupe propose plus que cela. Et ils ont raison d’insister sur ce point.

Avec des titres comme « Demon’s Run », vous allez avoir votre dose de métal. Avec un tempo rapide, le groupe vous envoie une bonne dose de décibels.
Tous les instruments sont à la solde d’une musique qui va vous remuer. Adrana a un savoir-faire, qui doit lui permettre de rencontrer un très large publique.
Le son lourd de « Black Blood » vous fera vite comprendre de quoi je parle. La basse s’entend d’ailleurs très bien sur ce titre. Car la vitesse ne fait pas tout. Et Adrana l’a bien compris. C’est l’alchimie entre tous les membres du groupe qui donne une musique si plaisante à écouter.
« Eleventh Hour » est un bel exemple de cet équilibre très solide que le groupe a créé. Tout est concentré dans ce titre. Avec une belle intro pour la batterie et la guitare.
Ceux qui aiment les atmosphères plus calmes seront comblés avec « Crimson Conspiracy » et le jeu entre la guitare et le piano.
Vous l’aurez compris, la musique d’Adrana est d’une complexité rare. Et dans le même temps, si facile d’accès. Cela vous permet de vous laissez porter lors de votre première écoute, pour ensuite tendre l’oreille sur ce qui intrigue le plus et ainsi approfondir votre connaissance du monde d’Adrana.

Adrana, ce n’est pas que de la musique. Il y a aussi toute l’histoire que nous conte le groupe depuis ses débuts. Dans ce 3ème opus, le groupe s’est amusé à mélanger les textes.
Cela permet 3 options :
1- Ecouter l’album dans l’ordre, ce qui donne l’impression d’avoir une histoire qui part dans tous les sens, comme si vous aviez reçu le témoignage de personnes différentes.
2- Choisir votre propre ordre des chansons, pour vous faire votre propre histoire.
3- Retrouver l’ordre choisi par le groupe. Pour savoir comment faire, il faudra se reporter au livret.
Vous pouvez écouter l’interview que nous a accordé le groupe lors du MFest, tout y est expliqué : lien ici

Bonne écoute à vous de ce nouvel album d’Adrana, qui se démarque par son charme et sa vélocité.




Xavier