Mirror of Modernity

Groupe : Praetoria
Label : Autoproduction
Année de sortie : 2015




Voici la 2ème production du groupe français de métal extrême Praetoria.

Après un premier EP The New reign que je vous invite à écouter sur leur band camp (lien ici), le groupe monte d’un niveau la puissance déployée dans leur musique. Pour écouter ce que cela donne sans attendre : lien ici.

Praetoria est un groupe malin qui aime jouer avec les contrastes, pour mieux vous surprendre.
Vous pouviez vous en douter dès que vous avez posé les yeux sur la pochette qui vous annonce Mirror of Modernity, alors qu’elle représente une ambiance ancienne.
Un titre qui illustre très bien cela : L’insouciant avec ses passages calmes, atmosphériques au milieu de toute la violence qui est la caractéristique principale du groupe.

Et pour autant, la douceur existe chez Praetoria. Lorsque vous écoutez le titre acoustique et instrumental Praetorians, c’est un vrai bol d’air pur, avec beaucoup de technicité, mais qui laisse place à une belle mélodie.

Mais rassurez vous le groupe ne s’est pas assagit. Ce qui vous attend avec Mirror of Modernity, c’est un bon gros coup de poing derrière la nuque. Leur métal extrême est d’une férocité incroyable. Il y a peu de groupe qui sont en capacité de vous mettre à genoux en quelques riffs. Praetoria en fait partie !

Tout est puissant dans la musique de Praetoria. Que ce soit la batterie, qui vous défoncera les tympans. Les guitares qui sont acérées, rapides dans les soli. La basse qui pèse des tonnes. Et le chant qui est un exemple à suivre pour ceux qui aiment le guttural voire l’abyssal.
Avec des changements de rythmes incessants (We Reject Justice (of The Oppressor) ou The Passenger), vous n’aurez jamais l’impression d’entendre deux fois la même mélodie.
Tout est unique dans Mirror of Modernity. Et en même temps, l’album est un hommage à tout ce qui fait le métal extrême. Vous retrouvez une fois de plus le contraste.

Praetoria a recraché tous les standards du death, du trash et du hard-core, à sa sauce. Le résultat est percutant comme jamais.

Un véritable chef d’œuvre si vous aimez le métal extrême.

Xavier




Page facebook : https://www.facebook.com/praetoriametal