Antalanocryptovicious

Groupe : Johnson Concorde
Label : Autoproduction
Année de sortie : 2016


Date de sortie : 23/04/2016


Voici la nouvelle production du fabuleux groupe qu’est Johnson Concorde, du nom de son charismatique guitariste-chanteur.
Pour ceux qui découvriraient Johnson Concorde, sachez qu’il s’agit d’un groupe qui est formé par d’anciennes méga-stars, qui ont connu la gloire il y a quelques années et qui ont décidé de revenir sur le devant de la scène pour notre plus grand plaisir.

Cette troisième production annonce une évolution du son pour le groupe, plus rock, ce qui n’est pas pour nous déplaire, bien au contraire.
Johnson Concorde est survolté sur ce Antalanocryptovicious. Ce qui se retrouve aussi en live (nous y reviendrons plus tard).
Les titres s’enchaînent à une vitesse étonnante sur cet album.
Toutes guitares dehors comme sur les titres We Know Who We Are ou La Mouche, Johnson Concorde s’éclate dans ses nouvelles aventures.

Le principe est toujours le même : se faire plaisir sur des titres qui ne veulent pas forcément dire grand-chose, mais contiennent une bonne dose d’humour (And One, And Two, And Three, And Four). Pour vous rendre compte à quel point les Johnson Concorde ne se prennent jamais au sérieux, allez les voir en concert, vous comprendrez exactement de quoi je parle (lien live report concert d’ouverture du Fury White Tour à Gentiana , lien live report show case Hendrick Music ). Le principe pour le groupe est vous faire danser pendant les morceaux et de vous faire (sou)rire pendant les intermèdes, avec cet accent « so delicious » de Johnson Concorde qui fait des progrès en franglish à chaque apparition.

Revenons à la musique. Tous les instruments sont à la fête sur cet album Antalanocryptovicious. Il faut bien avouer que tous sont des virtuoses dans leurs parties.
Commençons par les deux choristes, aussi pétillantes et énergiques l’une que l’autre, avec des timbres de voix qui s’accordent à merveille. Elles ne sont pas là pour servir de simples backing vocals, mais forment avec Johnson Concorde un vrai trio de voix (Minus), ce qui donne beaucoup de puissance et relief au chant. Véritable jeu de ping pong par instant ou au premier plan comme sur (On The Block). Priscilla Loveboat et Kyla Delight sont aussi une intéressante attraction (dans le bon sens du terme) en concert.
La guitare assurée par Johnson Concorde envoie du bois. Avec de bon duo de six cordes comme sur (One Eye And The Black Country – part two) où cohabitent guitare électrique et guitare acoustique. Tout est bon pour faire vibrer les manches.
Entre jeux en accords et soli bien sentis, vous aurez de quoi régaler vos oreilles.
La batterie n’est pas en reste, même si vous pourriez avoir l’impression qu’elle est plus en retrait. Il n’en est rien. C’est simplement qu’elle est là pour assurer le rythme sans se faire remarquer plus que ça. Et pourtant c’est bien elle qui imprime le rythme qui fait bouger vos hanches. C’est un art délicat de se faire oublier au profit de la mélodie. C’est ce qu’a réussi à faire Grichka Nocheiev. Sans lui, aucune organisation de morceau. Ce petit son de cymbale, cette caisse claire qui claque et cette grosse caisse pas si grave donnent une teinte légère à toutes les compositions du groupe.
La basse n’est pas en reste non plus. Avec un son lourd et grave, elle double souvent la guitare, mais sait aussi renforcer les voix (Birgit Nation).
De cette façon, votre oreille est attirée sur différents instruments pendant l’écoute d’un même morceau. Une belle astuce qui donne une couleur changeante aux compositions.
Et bien sûr, les claviers, qui sonnent selon les chansons, soit comme un synthétiseur, comme un piano (Achtung) ou un organamon (We Know Who We Are) représentent une autre source de changement de couleur entre les différentes compositions de Johnson Concorde.

Véritables caméléons musicaux, les membres de Johnson Concorde vous donnent le meilleur d’eux-mêmes en concert avec leur nouveau concept du White Fury Tour. Pour retrouver un peu de la magie de ces moments uniques ou pour vous donner envie d’aller participer à cette belle fête qu’est un show de Johnson Concorde, nous ne pouvons que vous conseiller d’écouter (en boucle) Antalanocryptovicious.
C’est toujours un plaisir d’entendre une musique aussi vivante que celle proposée par Johnson Concorde.


Xavier