Inmazes

Groupe : Vola
Label : Mascot Label Group
Année de sortie : 2016


Date de sortie : 23/09/2016


Le groupe Vola se revendique d'influences qui peuvent donner le tournis : Pink Floyd, Rammstein et Meshuggah. Rien que ça! Il fallait oser. Cela créé une forte attente de l'auditeur une fois que l'on a annoncé une telle filiation.
Et surtout, il est difficile d'imaginer à quoi cela pourrait ressembler.

Vola possède un son si étrange, si barré que même décrire leurs compositions est un challenge titanesque. Leur musique étant si riche.
Si vous prenez le titre « The Same War », qui ouvre l'album, vous n'avez une base métal solide avec des parties très progressives et planantes, et un chant clair.
« Stray The skies » est plus lourd et appuyé avec des guitares agressives, un effet sur le chant, le rythme est plus haché puis le titre change de physionomie avec des nappes de clavier très planantes et la voix redevient claire.
C'est ce qui fait la singularité de Vola, leur capacité à transformer un riff, à tordre la mélodie pour l'amener jusqu'à une nouvelle dimension dont vous ne soupçonniez pas l'existence, mais qui était juste là à portée de main.
« Starbun » est aussi un titre riche avec ses passages très doux grâce au chant, ses longues nappes de clavier, ses couplets légers, presque jazzy, puis arrivent des breaks lourds et puissants.

La musique de Vola ne répond à presque aucune structure préétablie. C'est un véritable kaléidoscope. Vous savez reconnaître la base, mais la fin du titre est souvent bien éloignée de son intro.
C'est un voyage musical sans pareil où vous changez d'environnement à chaque note ou presque.
Cette alternance constante est fait dans le respect de la musicalité. Ici pas de riffs barrés où la démonstration technique prévaut. C'est tout le contraire. Vola compose des titres élaborés certes, mais toujours avec un soucis de compréhension de la part de l'auditeur. Il faut que tout soit cohérent, logique même si déroutant par moment.

Vola est un ovni musical au talent immense. Un album à ne pas manquer.


Xavier