Pestapokalypse VI

Groupe : Belphegor
Label : Nuclear Blast
Année de sortie : 2006

Sombre est le monde de Belphegor. Leur nouvel album Pestapokalypse VI suinte le malheur, la maladie et la souffrance. Leur Black Métal n’a rien de révolutionnaire, mais ce n’est pas ce que l’on demande à un groupe comme Belphegor. Tout ce que nous leur demandons, c’est une musique malsaine, comme ils savent le faire depuis de nombreuses années. Et une fois de plus, ils ne nous déçoivent pas. Le chant criard et un chant gutural, les guitares en avant, la caisse claire qui claque et une double pédale pour la grosse caisse sont au rendez vous. A noter un petit effet sonore sur la voix, pour le premier titre qui donne l’impression d’une voix aquatique, que j’ai bien aimé.

Pour le reste, les titres parlent d’eux même : Belphegor Hell’s Ambassador, Chants of the Devil, Sanctus Perversum. Ici on ne rigole pas. Les clous sont de mise et la violence omniprésente. Si nous n’êtes pas fan de Black Métal à l’ancienne, passez votre chemin.